Jeux de Londres: une courbe d'apprentissage pour Soumyajit Ghosh

Soumyajit Ghosh en a surpris une et s’est qualifiée pour les Jeux olympiques, laissant derrière elle des pros tels que A Sharath Kamal, mais le pagayeur de Siliguri sait qu’il ne s’agirait pas d’une promenade dans le parc face aux géants européens et chinois à Londres.

Jeux olympiques 2012 | Calendrier | Décompte des médailles

Ghosh est sorti de la nature et s’est révélé être l’un des meilleurs talents de tennis de table de l’Inde ces derniers temps, mais le pagayeur de 19 ans du Nord-Bengale ne veut pas se donner de faux espoirs de se retrouver même sur le podium.

"Honnêtement, c’est très difficile (de remporter une médaille), mais cela dépend aussi du tirage au sort. Cela se résumera finalement à la mesure dans laquelle je peux aller (dans l’événement). Je ferai de mon mieux pour battre de bons joueurs, "Ghosh a raconté à PTI en provenance de Chine où il participait à un camp d’entraîneurs jusqu’au 19 juillet avant de partir pour Londres le 22 juillet.

Ghosh, médaillé de bronze en double au Championnat mondial junior et membre de l’équipe indienne junior médaillée de bronze aux championnats du monde l’année dernière, a déclaré qu’il avait la chance de se qualifier pour les JO après avoir remporté la seule place de quota pour l’Asie du Sud.

"C'était très difficile, mais j'ai la chance d'être qualifié pour les Jeux olympiques de Londres. Cette expérience me serait d'une grande aide", a-t-il déclaré.

L’Indien, qui a réservé sa place pour les Jeux olympiques à Hong Kong en avril de cette année, a exprimé sa confiance en sa façon de se préparer et a déclaré: "Le voyage en Chine est ma dernière préparation pour les Jeux olympiques et je fais de mon mieux (pour maintenir le ). "

"Cette exposition m'aidera à bien performer aux Jeux olympiques", a-t-il ajouté.

Le titre de champion du monde junior en 2010 a convaincu Ghosh qu'il était prêt à passer au niveau supérieur et que le jeune joueur devait beaucoup à la Fédération indienne de tennis de table (TTFI) et à son entraîneur national Bhawani Mukherjee pour leur soutien constant.

"TTFI m'a beaucoup aidé au cours des deux dernières années. ITTF et Peter Karlsson (entraîneur en Suède), Bhawani Mukherjee (entraîneur en chef de l'équipe indienne), Mantu Ghosh et Subrata Roy (mon entraîneur personnel) et mes parents m'ont beaucoup aidée à prendre forme comme un bon pagayeur.

"Ma fédération m'a envoyé en Suède avec l'aide de l'ITTF pour jouer sous Karlsson. Tout m'a beaucoup aidé", a-t-il déclaré.

Bien que Sharath Kamal ne se soit pas qualifiée pour ce qui aurait été ses troisièmes Jeux Olympiques consécutifs, Ghosh pense qu'il reste une source d'inspiration pour les jeunes Indiens.

"Cela aurait été formidable si Sharath était avec nous à Londres. Il a beaucoup d'expérience et apporte toujours de la positivité et de la confiance. Si je veux le décrire en un mot, il est un bon capitaine, un bon joueur d'équipe.

"Pour les juniors, il est un modèle idéal. Il m'a jusqu'ici bien guidé et c'est quelqu'un à qui vous pouvez vous fier," a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest