Jeux asiatiques: l'homme le plus riche d'Indonésie vise l'or à Asiad

Le magnat du tabac milliardaire Michael Bambang Hartono n'est peut-être pas le plus vieux concurrent des Jeux asiatiques, mais il est le plus riche. Le chef du géant de la cigarette Djarum, âgé de 78 ans, devrait représenter l’Indonésie au sein de son équipe de passerelle lors du deuxième plus important événement multisport au monde, qui débutera samedi à Jakarta et à Palembang, la ville co-hôte. Hartono a été battu de justesse dans la catégorie d'âge par le joueur de bridge malaisien de 81 ans, Lee Hung Fong, sept ans plus âgé que le plus jeune athlète, le skateboarder indonésien de neuf ans, Aliqqa Novvery Kayyisa.

Mais contrairement à son rival octogénaire, Hartono, avec son frère Robert, a été nommé l'homme le plus riche d'Indonésie par le magazine Forbes, qui l'a également classé au 75ème rang des plus riches au monde.

Hartono aurait une fortune nette d’environ 16,7 milliards de dollars provenant de ses intérêts dans le tabac, les banques et les communications.

Parler d'affaires – en particulier de sa fortune dans le tabac – n'était pas à l'ordre du jour lorsque Hartono a donné cette semaine une rare interview à la presse.

"Je joue au bridge pour garder ma mémoire vive. Mon autre passe-temps est le tai-chi, ce qui m'aide à rester concentré", a-t-il déclaré à l'agence de presse nationale Antara.

Hartono – qui aurait commencé à jouer au bridge à l'âge de six ans – a largement contribué à convaincre un Conseil olympique asiatique sceptique de donner au jeu de cartes sa première place aux Jeux asiatiques.

"Au début, l'OCA a refusé d'inclure le bridge, car il semble ressembler au jeu", a-t-il déclaré à Antara.

Hartono, qui a participé à plusieurs reprises aux Championnats du monde de bridge, a déclaré qu'il visait l'or pour les Jeux asiatiques.

Mais il renonce à un prix en espèces de 1,5 milliard de roupies (102 000 dollars) que le gouvernement indonésien offre aux meilleurs médaillés.

"Si je réussissais à remporter l'or, je donnerais le prix en espèces du gouvernement au programme de formation des athlètes", a-t-il déclaré.

L’Indonésie accueille quelque 11 000 athlètes et 5 000 officiels de 45 pays asiatiques pour les Jeux du 18 août au 2 septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest