Jeux asiatiques: Kosuke Hagino, star du Japon, se rapproche de la quatrième médaille d'or

Le Japonais Kosuke Hagino s'est qualifié pour la finale du Jeux asiatiques Le 400 m QNI individuel mercredi alors qu’il remporte sa quatrième médaille d’or en natation. (Bilan des médailles)

L'athlète de 20 ans, qui comptait déjà remporter la médaille d'or aux Jeux olympiques de Rio en 2016, a inscrit un chrono de quatre minutes, 18,77 secondes pour se qualifier à la deuxième place derrière son coéquipier Daiya Seto.

Seto, qui a remporté le 200 m papillon masculin lors de la journée d'ouverture à Incheon, a nagé en 4: 15,94. (Hagino complète les Golden Treble)

"Daiya a fait un bon temps donc je suis impatient de disputer la finale", a déclaré Hagino à la presse, le lendemain de sa victoire face au Chinois Sun Yang dans une finale épique au 400 m nage libre.

"J'espère pouvoir en faire assez pour le battre et remporter l'or rapidement", a ajouté la sensation japonaise, qui a remporté une surprise face au Sun et à la Sud-Coréenne Park Tae-hwan au 200m nage libre ce week-end.

Après un chaud début de poule, le Japon doit rattraper son retard sur la Chine, qui a remporté six titres mardi lors de la finale pour mener le classement pour la médaille d'or 11 à 7 devant leurs rivaux au milieu de la compétition de groupe de six jours.

La Japonaise Natsumi Hoshi, médaillée d'argent aux championnats pan-pacifiques du mois dernier, a été la qualification la plus rapide au 200 m papillon féminin en 2: 13,64.

Le champion en titre Jiao Liuyang, de Chine, a terminé troisième avec le champion olympique de 2008 et détenteur du record du monde Liu Zige, quatrième en 2: 14,38.

Le Japonais Yasuhiro Koseki, l'héritier présumé du grand olympique Kosuke Kitajima, s'est ressaisi après une course extrêmement décevante au 200m brasse de mardi pour enregistrer le meilleur temps des 100 manches en 1: 01,39.

"Hier, ce fut une bonne expérience d'apprentissage pour moi", a déclaré Koseki, qui avait retenu les médailles de bronze après avoir remporté la médaille de bronze à 200 derrière le gagnant surprise du Kazakhstan, Dmitriy Balandin.

"Je pensais trop à la course et je me suis resserré. Je me suis échappé et je suis prêt à nager et à espérer un meilleur temps."

Balandin a terminé deuxième en 1: 01,55, juste devant le Ouzbek Vladislav Mustafin.

La Chine a dominé la natation aux Jeux asiatiques ces dernières années, remportant 24 des 38 médailles d'or à Guangzhou en 2010, mais le Japon a fourni un test plus sévère cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest