Jeux asiatiques 2018: Vinesh Phogat remporte la deuxième médaille d'or de l'Inde; Les tireurs ajoutent deux pièces d'argent à Asiad

Cependant, il y avait beaucoup de choses à célébrer, l'or de Vinesh étant la plus grande raison de toutes. C’était la première médaille d’or de l’Inde depuis l’introduction de la lutte féminine aux Jeux de 2002 à Busan.

Haryana-grappler, qui aura 24 ans ce samedi, s’est offert un cadeau d’anniversaire précoce avec une performance tout en style, écartant ses rivales avec une aisance remarquable dans la catégorie des 50 kg.

"J'avais ciblé l'or. J'avais 3-4 argent au niveau asiatique et j'étais déterminé à remporter l'or aujourd'hui. Mon corps a bien réagi parce que je m'étais bien entraîné et que Dieu était gentil. Alors, tout s'est bien passé pour moi aujourd'hui, "dit Vinesh les larmes aux yeux après le triomphe.

Aux champs de tir de Palembang, Deepak Kumar (carabine à air comprimé) et Lakshay Sheoran (piège pour hommes) ont ajouté la touche argentée, tandis que l’équipe masculine de sepak takraw a créé un flutter en se qualifiant pour les demi-finales, loin des projecteurs. Deepak et Lakshay, des tireurs aux parcours contrastés, ont remporté des médailles décisives.

Deepak, âgé de 33 ans, ne s'est pas inquiété de l'attente longue pour une médaille majeure, 14 ans après son entrée dans le sport. Lakshay, quant à elle, a acheté le fusil il y a seulement quatre ans à l'adolescence. Aujourd'hui, à 20 ans, elle est médaillée d'argent à l'Asiad, un exploit comparable à celui de l'ancien champion du monde, Manavjit Singh Sandhu, à l'édition de 2006 à Doha.

Il y avait de bonnes nouvelles pour l'Inde dans la compétition d'aviron. Dushyant Chauhan et l'équipe de quatre de couple hommes indiens ont terminé premiers de leur tour respectif pour se qualifier pour la finale.

Dushyant, qui a remporté une médaille de bronze aux Jeux simples d'Incheon il y a quatre ans, a réussi un chrono de 7: 43.08 pour se classer le plus rapide de la première manche et la deuxième du classement général.

Les quatuors de Sawarn Singh, Dattu Baban Bhokanal, Om Prakash et Sukhmeet Singh se sont qualifiés confortablement pour la finale avec un temps de 6: 15,18 secondes. Ils ont terminé le plus rapide au classement général.

Sur le court de tennis, les spécialistes du simple en Inde, notamment les deuxièmes têtes de série, Ramkumar Ramanathan et Ankita Raina, ont effectué des départs en douceur, également à Palembang. Karman Kaur Thandi, qui l'a emporté confortablement pour le tour suivant, s'est joint à eux.

C'est Jakarta qui a donné à l'Inde le plus grand moment de la journée dans l'or de Vinesh, mais c'est aussi Jakarta où des déceptions majeures sont venues pour le pays.

La plus importante est peut-être la campagne sans médaille de Sakshi, qui s'est soldée par une défaite embarrassante face à la supériorité technique du Sim Jong Rim, de la Corée du Nord. Le score final a été lu 2-12 et a ajouté une autre grosse déception au CV de Sakshi après la médaille de bronze dans un champ terne des Jeux du Commonwealth plus tôt cette année. La même histoire a été celle des équipes de badminton, qui se sont toutes deux qualifiées pour les quarts de finale.

Les médaillés d'argent olympiques P V Sindhu et H. Prannoy ont brillé de mille feux, mais n'ont pas pu obtenir suffisamment de soutien de la part des autres joueurs, l'Inde ayant perdu respectivement dans les épreuves par équipes féminine et masculine.

Après que l’équipe féminine soit tombée 1-3 au Japon, au début de la journée, l’équipe masculine a déployé un effort fougueux avant de perdre le score de 1-3 aux mains de son pays hôte, l’Indonésie, les mettant ainsi hors de combat. Une défaite subite face à la Corée a permis à l'équipe apparemment invincible de kabaddi de se confronter à la réalité, mais les espoirs de remporter une médaille sont toujours vifs puisqu'il s'agissait d'un match du groupe A.

L'Inde s'est inclinée 23 à 24 face à la Corée du Sud, qui a remporté la médaille de bronze aux Jeux de Incheon il y a quatre ans, lors d'un match qui s'est soldé par un échec.

Le contingent indien de gymnastique a également assuré une journée décevante en ne se qualifiant pas pour la finale par équipes hommes, terminant neuvième avec un score de 229,950, à 0,35 point de l'Iran.

L'équipe masculine comprenait Ashish Kumar, médaillé de bronze en 2010, Rakesh Patra, Gaurav Kumar, Yogeswar Singh et Siddharth Verma.

Au centre aquatique, l'Inde s'est qualifiée pour la finale du 4x200m, mais le quatuor composé de Shrihari Natraj, Saurabh Sangvekar, Avinash Mani et Neel Roy s'est classé 7e avec un chrono de 31,90 secondes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest