Jeux asiatiques 2018: Jinson Johnson, médaillé du relais féminin; Flops de hockey hommes

L'Inde a dépassé le total de 57 de sa précédente édition en le faisant à 59 avec deux jours de compétition de plus. Le pays a également porté son total à 13, soit deux de plus qu'en 2014.

Johnson, qui a étonnamment perdu l'or face à son compatriote Manjit Singh au 800m, a plus que compensé ce blip avec un rallye brillant. Johnson a mis un temps de 3: 44.72s pour remporter les honneurs devant l'Iran Amir Moradi, qui a réalisé un chrono de 3: 45.62s, son meilleur effort de la saison. Ensuite, l’équipe de relais féminin 4x400m a décroché une cinquième médaille d’or consécutive pour continuer à dominer de manière remarquable sa performance. Le quatuor indien Hima Das, MM R Poovamma, Saritaben Gayakwad et Vismaya Velluva Koroth ont réussi un temps de 3: 28,72 secondes pour remporter la médaille d'or.

L’équipe masculine n’a pas obtenu la première place, mais a décroché une médaille d’argent honorable avec les quatuors de Kunhu Muhammed, Dharunn Ayyasamy, Muhammed Anas et Arokia Rajiv, au chrono 3: 01.85 pour se retrouver derrière le Qatar, qui a remporté la médaille d’or en Asie: 3: 00.56sec.

Seema Punia, lanceuse de disque, ajoutait une médaille de bronze. Le joueur âgé de 35 ans a réussi un meilleur record en six ans de 62,26 m pour une troisième place. Punia a remporté une médaille d'or à l'édition 2014. La championne asiatique P U Chitra a également remporté une médaille de bronze au 1500m féminin.

Chitra est entrée dans la course en tant que leader asiatique cette saison, mais a dû se contenter de la médaille de bronze avec un chrono de 4: 12.56 secondes. Mais perdre la demi-finale du hockey masculin contre la Malaisie a été un coup dur pour le pays, qui ne visait pas seulement une médaille d’or mais aussi une qualification olympique directe grâce à une arrivée en tête ici.

Les Malaisiens ont infligé à l'Inde une perte déchirante de 6 à 7 dans la mort subite après un tir épuisant.

L'Inde affrontera le Pakistan à huit reprises championne pour la médaille de bronze. Le Pakistan a perdu 0-1 contre le Japon dans les autres demi-finales.

La Malaisie, qui avait battu l’Inde lors des quatre dernières étapes il ya huit ans à Guangzhou, a obligé ses adversaires inutiles à payer leurs erreurs, à la fois en temps réglementaire et en barrage. Les deux équipes étaient à égalité à 2-2 après 60 minutes.

Dans le barrage, c'était le match de tous et la Malaisie a mieux maîtrisé les nerfs pour se qualifier pour sa deuxième finale d'Asiad. L'Inde, qui avait inscrit un record de 76 buts lors de la phase de groupes, est resté sonné après que S V Sunil ait raté sa tentative dans la mort subite. Seuls Akashdeep et Harmanpreet ont marqué dans les cinq premiers tirs du barrage tandis que Manpreet Singh, Dilpreet Singh et Sunil ont faibli.

"La Malaisie est le gagnant méritoire. Nous avons commis trop d'erreurs non forcées et en avons payé le prix. Nous n'avons pas gardé les choses simples. Nous avons essayé de montrer notre talent indien et, ce faisant, nous avons perdu l'élan. C'est un gros revers pour le hockey indien. La route menant aux Jeux olympiques est beaucoup plus difficile maintenant. Nous avons raté la meilleure occasion de nous qualifier ", a reconnu l’entraîneur indien Harendra Singh.

Les déceptions dans les sports comme le volley-ball, le sepaktakraw, où les Indiens continuaient de faiblir et ne parvenaient pas à gagner.

En squash, l’équipe féminine indienne a perdu le match décisif contre Hong Kong 1 à 2 pour terminer deuxième du groupe B, ce qui a eu pour effet de renforcer l’adversaire en demi-finale du champion en titre, la Malaisie.

Les joueurs seniors Dipika Pallikal et Joshna Chinappa ont perdu leurs matches contre Joey Chan et Annie Au, respectivement 1-3 et 0-3. Le cousin de Pallikal, Sunayna Kuruvilla, a mené l'Inde à la chasse avec une victoire au combat contre Tze Lok Ho lors du deuxième simple.

Kuruvilla, qui faisait ses débuts aux Jeux, menait 0-2 dans le match et 7-10 au cinquième et dernier match décisif, mais elle n’a jamais abandonné malgré des appels discutables de l’arbitre. Elle s'est battue jusqu'au dernier point pour remporter la plus grosse victoire de sa carrière, l'emportant 5-11, 13-15, 11-6, 11-9, 14-12. En tennis de table, les pagayeuses A Sharath Kamal et Manika Batra, médaillées d’or aux Jeux du Commonwealth, se sont qualifiées pour les pré-quarts de finale des épreuves de simple. Les deux hommes avaient réussi un bronze historique en double mixte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest