Jeux asiatiques 2018: Bajrang Punia remporte l'or au 65kg libre en lutte libre

Il a surclassé l'Ouzbékistan Sirojiddin Khasanov (13-3), le Tadjikistan Fayziev Abdulqosim (12-2) et le Mongol N Batmagnai Batchuluu (10-0) pour prendre d'assaut le match pour la médaille d'or.

En finale, il a été testé par le Japonais Takatani Daichi, mais Bajrang a tenu ses nerfs pour l'emporter 11-8 dans une bataille excitante. Il a pris une avance de 6-0, mais les Japonais ont maintenu le cap et mis Bajrang sous une pression énorme. Bajrang a imité son mentor Yogeshwar Dutt, qui a remporté l'or lors de la dernière édition et qui est maintenant l'un des rares médaillés d'or en lutte d'Asiad.

Kartar Singh (1978, 1986), Satpal Singh (1982), Rajinder Singh (1978), Changdi Ram (1970) et Maruti Mane (1962) comptent parmi les lauréats d'or d'Asiad en Inde. Les cinq lutteurs en action attendaient beaucoup, mais Sandeep Tomar (57 kg), Mausam Khatri (97 kg) et Pawan Kumar (86 kg) se sont évanouis tôt. Pawan a eu la chance de racheter sa campagne mais a perdu son tour de repêchage par supériorité technique (0-11) contre le garçon local Fahriansyah.

Le coup le plus dur a toutefois eu lieu lorsque Sushil, double médaillé olympique, qui avait été exempté de la piste Asiad, a perdu tamely. Sushil, médaillé de bronze à l'édition de Doha en 2006, participait aux Jeux après avoir sauté les deux dernières éditions. L’Indien menait 2-1 après la première période avec un takedown mais les Bahreïniens ont fait un retour en force pour faire taire les supporters indiens.

Sushil lui-même était surpris de sa défaite.

"Je ne m'y attendais pas. Je n'avais pas de grosse compétition à mon actif et c'était la raison principale de ma défaite. Mais cela fait partie du sport. Je vais m'entraîner plus fort et revenir," a déclaré Sushil.

"Je n'étais pas passif. J'ai essayé. C'était juste qu'il n'y avait pas beaucoup de temps entre le CWG et les Jeux Asiatiques, donc je ne pouvais pas participer à des événements plus grands et meilleurs pour me préparer."

Le médaillé d’argent des Jeux olympiques de Londres a créé deux occasions de marquer en deuxième période, mais n’a pas pu les convertir tandis que Batirov ne manquait pas ses occasions. Il menait 3-2 avec un takedown puis poussait l'Indien pour une victoire. Pour que Sushil reste dans la course à la médaille, Batirov devait se qualifier pour la finale. Mais le Bahreïn a perdu son combat pour le quart de finale 2-8 face au Japonais Yuhi Fujinami, ce qui a entraîné la sortie de Sushil. Sandeep Tomar, le dernier lutteur à s'être qualifié pour les Jeux par essais, s'est montré très prometteur avant de sombrer en quart de finale.

Il a remporté son deuxième tour 12-8 contre le Turkménistan Rustem Nazarov, mais a été écarté 9-15 par l'Iranien Reza Atrinagharchi. Tomar a livré un combat courageux et a été bloqué 6-6 avec son rival iranien tactiquement supérieur. En deuxième période, cependant, Reza vient de fuir avec le combat avec ses coups marquants. L'Iranien a ensuite perdu son combat en demi-finale, qui a entraîné la chute de Tomar.

Khatri a été battu 0 à 8 dans les 97 kg par Magomed Ibragimo de l'Ouzbékistan. Khatri est resté passif tout au long du combat et n'a jamais attaqué. Dans la catégorie des 86 kg, Pawan Kumar a pris un départ énergique en blanchissant Heng Vuthy, du Cambodge, 8-0, mais a ensuite perdu contre le champion du monde en titre, Hassan Yazdani Charati, d'Iran, par Superior Superiority. Yazdabi est le médaillé d'or aux Jeux olympiques de Rio, à part avoir remporté trois médailles d'or en Coupe du monde.

(Avec des entrées PTI)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest