Jeux asiatiques 2018: Bajrang Punia donne sa première médaille d'or à l'Inde et Sushil Kumar fait une sortie de choc

Bajrang a procuré à l'Inde la première médaille d'or des Jeux à Jakarta, mais la première médaille du pays a été remportée à Palembang, à 600 kilomètres de distance. Comme pour la lutte, le tir était également un sac mélangé puisque la médaille de bronze venait après que la sensation adolescente Manu Bhaker et Abhishek Verma n’aient pas réussi à se qualifier pour la finale par équipes mixtes au pistolet contre les attentes.

Le gazon de hockey à Jakarta a également produit un brillant résultat pour l’Inde avec l’équipe féminine, qui a remporté une médaille de bronze en 2014, battant les hôtes indonésiens 8-0 pour un départ enthousiaste. Gurjit Kaur était la vedette du spectacle avec un tour du chapeau.

Mais la journée a bel et bien appartenu à Bajrang, qui est entré aux Jeux après avoir remporté trois tournois: les Jeux du Commonwealth, le Grand Prix de Tbilissi et le Yasar Dogu International. Il était simplement sensationnel et produisait une performance que l’on attendait de lui dans la préparation des Jeux. Sa domination était telle que le joueur de 24 ans originaire d'Haryana a remporté tous ses combats, jusqu'à la finale, par supériorité technique.

Il a surclassé l'Ouzbékistan Sirojiddin Khasanov (13-3), le Tadjikistan Fayziev Abdulqosim (12-2) et le Mongol N Batmagnai Batchuluu (10-0) pour prendre d'assaut la médaille d'or.

En finale, il a été testé par le Japonais Takatani Daichi, mais le lutteur Haryana a eu le courage de s'imposer 10-8 dans une bataille excitante. Avec cet exploit stellaire, Bajrang imite son mentor, Yogeshwar Dutt, qui avait remporté l'or lors de la dernière édition. Kartar Singh (1978, 1986), Satpal Singh (1982), Rajinder Singh (1978), Changdi Ram (1970) et Maruti Mane (1962) sont les autres lutteurs qui forment le club d’or indien à Asiad.

"Il y a très peu d'or pour les lutteurs indiens à Asiad. C'est donc un grand exploit pour moi. Seuls Yogeshwar et Rajinder Singh ont remporté deux médailles d'or en un an (CWG et Asiad), je ne suis que le troisième à le faire, alors naturellement, je me sens fier de moi ", a déclaré le joueur de 24 ans.

Un autre nom qui devait figurer sur cette liste était celui de Sushil, mais le double médaillé olympique ne pouvait pas produire le grand spectacle pour lequel il est célèbre. Cependant, il était gracieux dans la défaite.

"Je ne m'attendais pas à ça. Le champion du monde de 57 kg était assis à côté de moi, il a dit:" J'ai perdu ". Je lui ai dit ne vous inquiétez pas, j'ai aussi perdu. Cela fait partie du sport et je reviendrai à nouveau. Nous pouvons ne soyez pas submergé par les défaites ou les victoires, cela ne vous mènera nulle part ", a déclaré Sushil.

Le champ de tir de Jakabaring à Palembang, où les Indiens étaient en lice dans deux épreuves, devrait également donner l’occasion à un or. Mais le contingent devait se contenter du bronze du fusil par équipe mixte.

Les Indiens de Chandela et Kumar ont totalisé 429,9 points après 42 lancers en finale à 48 tirs et étaient en deuxième place pour la majeure partie de la finale à 48 tirs avant que la Chine ne les dépasse pour remporter la médaille d'argent.

C'était une première médaille pour les Jeux asiatiques pour Chandela, qui visera demain une meilleure médaille de couleur pour la carabine à air comprimé. Le médaillé de bronze de la Coupe du monde Kumar, qui est encadré par le grand Abhinav Bindra, avait remporté la médaille de bronze par équipe masculine de 10 m lors de l'édition passée à Incheon.

Il n'y avait plus de médailles lors de la journée d'ouverture, mais il y avait certainement des résultats prometteurs.

Les nageurs indiens Sajan Prakash et Srihari Nataraj se sont classés 5e et 7e respectivement au 200 m papillon et au 100 m dos.

En aviron, Om Prakash et Sawarn Singh ont dominé le Heat 2 en skiff double masculin alors que Dattu Baban Bhokanal a terminé deuxième du Heat 1 en skiff simple. C'était une journée maigre au tennis avec la plupart des Indiens obtenant des adieux de premier tour. Il y a eu un match en double mixte et le couple formé à la dernière minute de Karman Kaur Thandi et de Divij Sharan a bien fait de franchir le premier obstacle.

L’équipe indienne de badminton, dirigée par Kidambi Srikanth, a fait un début de campagne retentissant en battant les menottes Maldives 3 à 0 lors du match d’ouverture de la compétition par équipes.

N ° 8 mondial. Srikanth a écarté Hussein Zayan Shaheed Zaki 21-4 21-5 des Maldives pour donner à l'Inde une avance de 1-0. Le numéro 11 mondial S Prannoy a ensuite surclassé Mohamed Sarim 21-8 21-6. B Sai Praneeth, qui avait remporté le Singapore Open 2017, a ensuite mis fin au défi de Mohamed Ajfan Rasheed avec une démolition 21-7 21-8 alors que l'Inde concluait le match 3-0.

À Kabaddi, qui a été la «mine d’or» indienne aux Jeux asiatiques, les deux équipes ont pris un départ gagnant. L'équipe masculine a surclassé le Sri Lanka après avoir ouvert sa campagne avec une victoire sur le Bangladesh, tandis que l'équipe féminine a remporté une victoire dominante sur le Japon lors de son premier match.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest