IOA salue le report des Jeux olympiques de Tokyo, déclare que les athlètes soulagés du stress


L’Association olympique indienne (IOA) a salué mardi la décision du CIO de reporter d’un an les Jeux olympiques de Tokyo en raison de l’aggravation de la pandémie de COVID-19, affirmant que les athlètes du pays avaient été soulagés de devoir s’entraîner pendant une crise sanitaire mondiale. Le Comité international olympique (CIO) et le Premier ministre japonais Shinzo Abe ont annoncé mardi le report des Jeux de 2020, prévus en juillet-août, à au plus tard à l’été 2021 en raison de la pandémie de coronavirus qui a paralysé le monde.

« L’IOA salue la décision du CIO. Des discussions ont eu lieu par le CIO avec les organisateurs et toutes les parties prenantes avant cela », a déclaré le secrétaire général de l’IOA, Rajiv Mehta, à PTI.

«Peu de temps après la fin du verrouillage, l’IOA organiserait des réunions avec des athlètes, des fédérations, des sponsors, etc. pour réviser les plans.

« Cette décision aujourd’hui soulage nos athlètes des inquiétudes d’avoir à s’entraîner maintenant pendant l’épidémie et à faire de leur mieux dans quatre mois », a-t-il ajouté.

La pandémie COVID-19 a tué plus de 16 000 personnes et touché près de 4 lakh dans le monde. L’AIO a déclaré qu’elle tiendrait bientôt une réunion avec les fédérations nationales de sport (NSF) pour élaborer un plan révisé.

« Nous avons demandé au CIO et à Tokyo 2020 (organisateurs) plus de détails sur le calendrier révisé et la portée des opérations. Toutes les communications associées seront partagées avec vous dès que possible », a écrit Mehta dans un e-mail aux NSF.

« Veuillez excuser le retard car de nombreux détails restent à connaître. Par la suite, des réunions auront également lieu avec les fédérations », a-t-il ajouté.

Mehta a exhorté toutes les NSF à donner la priorité absolue à la sécurité des athlètes.

« Veuillez vous assurer que toutes les mesures de précaution sont prises pour rester positif et sûr. »

Le chef de mission du contingent indien BP Baishya a déclaré que l’IOA devra se conformer à la décision du CIO.

« La santé des athlètes est la première priorité. L’IOA est membre du CIO et nous devons suivre ce que le CIO décide », a-t-il déclaré.

Adille Sumariwalla, présidente de la Fédération indienne d’athlétisme et membre du Conseil mondial d’athlétisme, a déclaré que le report était une décision logique.

« Le CIO a dû prendre en compte les opinions de plusieurs parties prenantes, y compris celles des athlètes, et je pense qu’il a pris une décision logique », a-t-il déclaré.

« C’est un travail difficile pour le CIO de prendre une décision comme celle-ci, pour un événement d’une telle ampleur. En tant que membre du Conseil mondial de l’athlétisme qui avait proposé un report d’un an, je soutiens cette décision. »

La fédération d’haltérophilie a également salué le mouvement en attendant de nouvelles directives.

« C’est bien, la protection de nos athlètes et du public est notre priorité absolue, donc c’était nécessaire. Maintenant, nous devons attendre les nouvelles directives concernant les joueurs s’entraînant dans les camps. Peut-être qu’ils seront également rappelés mais il y a aussi un couvre-feu. nous devrons donc voir », a déclaré Sahdev Yadav, secrétaire général de l’IWLF.

Promu

Jusqu’à présent, près de 80 athlètes indiens se sont qualifiés pour les Jeux olympiques de Tokyo dans sept sports – athlétisme, tir à l’arc, boxe, équitation, hockey, tir et lutte.

Avec le processus de qualification dans d’autres sports comme le badminton et l’haltérophilie en cours, l’IOA prévoit d’augmenter le nombre à plus de 120.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest