IND vs SA: India Eye Redemption de Harmanpreet Kaur dans la série T20I contre l’Afrique du Sud


Surclassées dans la série ODI, les femmes indiennes devront élever leur jeu dans tous les départements pour se racheter dans la série de trois matchs T20I contre l’Afrique du Sud, à partir de Lucknow samedi. Mis à part la victoire à neuf guichets lors du deuxième match, l’équipe de Mithali Raj n’a pas réussi à tirer en tant qu’unité contre ses homologues sud-africains, qui ont semblé au bon rythme tout au long de la série. Selon le skipper Mithali Raj, l’Inde semblait mal préparée pour sa première série en 12 mois. Alors qu’ils ont affiché des scores compétitifs dans les 3e et 4e ODI, les hôtes ont eu du mal à obtenir des totaux inférieurs à la normale lors des premier et cinquième matchs.

Avec Jemimah Rodrigues à court de pistes, l’Inde a raté le flair du jeune Shafali Verma. Cependant, le joueur de 17 ans, qui a eu une incroyable Coupe du monde T20 l’an dernier, sera de retour au sommet de l’ordre.

L’ouvreur vedette Smriti Mandhana n’a eu qu’une seule bonne manche à montrer dans la série à cinq ODI et devra intensifier.

L’Inde espère également que le changement de capitaine apportera un changement de chance alors qu’Harmanpreet Kaur cherchera à diriger depuis le front. Avec 160 points, le frappeur droitier a semblé en bon contact avec le bâton.

Harleen Deol et Richa Ghosh chercheront également à profiter des chances qu’ils ont de montrer leurs compétences dans l’ordre du milieu.

En un jour, le bowling des hôtes était trop dépendant du vétéran Jhulan Goswami car les filateurs, sauf Rajeshwari Gayakwad (8 guichets), n’ont pas réussi à faire une marque, ce qui est l’une des principales raisons de la perte.

Le patineur senior Poonam Yadav et le joueur polyvalent Deepti Sharma ont été écartés du cinquième ODI après leur spectacle terne et le duo cherchera à rebondir dans le format le plus court.

Dans le département du rythme, la responsabilité sera sur Arundhati Reddy et Mansi Joshi et les yeux seront également sur les recrues Monica Patel et Simran Dil Bahadur.

L’Afrique du Sud, en revanche, a ressemblé à une machine bien huilée car ses frappeurs et ses quilleurs ont excellé dans la tournée.

La batteuse d’ouverture Lizelle Lee, qui a dominé la liste des buteurs avec 288 points en quatre matches avec un total de 83 non éliminés, 4, 132 non éliminés et 69, tentera une fois de plus de dominer la procédure.

Elle a été habilement soutenue par Mignon du Preez (166 points) et Laura Wolvaardt (154 points) et ce sera un véritable test pour l’attaque du bowling indien pour les apprivoiser.

Les Pacewomen Shabnim Ismail (7 guichets) et Tumi Sekhukhune (5 guichets) ont été leurs quilleurs les plus réussis, tandis que les paceuses moyennes Marizanne Kapp (3) et Nadine de Klerk (3) ont également apporté des sorts utiles.

Equipes

Promu

Inde: Harmanpreet Kaur (c), Smriti Mandhana, Shafali Verma, Jemimah Rodrigues, Deepti Sharma, Richa Ghosh, Harleen Deol, Sushma Verma, Nuzhat Parveen, Ayushi Soni, Arundhati Reddy, Radha Yadav, Rajeshwari Gayakwad, Mansiam Yadav, Mansiam Josadav, Joshi Patel, C. Prathyusha, Simran Dil Bahadur.

Afrique du Sud: Sune Luus (c), Ayabonga Khaka, Shabnim Ismail, Laura Wolvaardt, Trisha Chetty, Sinalo Jafta, Tasmin Britz, Marizanne Kapp, Nondumiso Shangase, Lizelle Lee, Anneke Bosch, Faye Tunnicliffe, Non Kulkonko Du«  Lara Goodall, Tumi Sekhune .

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest