Ils ne sont rien sans Mary – Les boxeurs indiens luttent sans Mary Kom aux Jeux asiatiques 2018



Mary Kom avait sauté les Jeux asiatiques 2018 © AFP


Huswatun Hasanah a mis le feu au tournoi de boxe des Jeux asiatiques mardi, devenant la première Indonésienne à atteindre les demi-finales alors que les combattantes indiennes avaient du mal à se passer de la "Magnifique" Mary Kom. Hasanah, âgée de 20 ans, a montré une pointe d'arrogance en montrant son talent au deuxième tour et a vaincu son quart de finale en demi-finale par une décision partagée 3-2 contre l'Indienne Pavitra, qui ne porte qu'un seul nom. "Je ne pensais pas pouvoir la battre, elle est très expérimentée", a déclaré Hasanah à Pavitra, âgée de 31 ans, qui participait à ses premiers Jeux asiatiques et succédait à la controversée gagnante de la médaille de bronze de 2014, Sarita Devi, dans la division des 60 kg. "Ma stratégie consistait à respecter les instructions de mon entraîneur", a-t-elle déclaré à la presse. "Il n'y a pas eu de difficultés et je pouvais dire comment elle boxait depuis le premier tour."

L’équipe féminine indonésienne de boxe n’a été formée qu’en 2006 et n’a jamais remporté de médaille aux Jeux asiatiques. Grâce à sa victoire, Hasanah remportera le bronze, même si elle perd sa demi-finale contre le Thaïlandais Sudaporn Seesondee vendredi. La médaillée d’argent des Championnats du Monde 2016 en Inde, Sonia Lather, a été décevante en battant à l’unanimité les points contre la coréenne nord-coréenne Jo Son Hwa en quart de finale des poids plume (57 kg). Il a laissé l'Inde panser ses plaies sans grand Kom, médaillé d'or en poids des mouches (51 kg) d'il y a quatre ans, et l'ancienne championne du monde et asiatique Sarita Devi qui avait refusé d'accepter le bronze 2014 en signe de protestation et avait été interdite.

Le quintuple champion du monde Kom, sujet du biopic "Magnificent" de Bollywood, a évité à Asiad de remporter un sixième titre mondial à Delhi en novembre. En Inde, il ne reste plus qu'un combattant, Sarjubula Devi, qui affrontera la Chinoise Chang Yuan en quart de finale mercredi dans la division dans laquelle Kom a triomphé à Incheon.

Lorsque la victoire de Hasanah a été annoncée, elle a suscité de vives scènes de célébration à l'Expo internationale de Jakarta parmi l'énorme contingent de supporters locaux qui avaient hurlé de joie chaque fois que le jeune homme a eu un coup de poing lors de la compétition à trois rounds. Hasanah a remercié les fans et a dit qu'ils avaient été un énorme coup de pouce. "Ils m'ont donné l'esprit (pour gagner)", a-t-elle confié à l'agence de presse AFP.

Cela a compensé la déception du public plus tôt lorsque deux hommes indonésiens ont perdu une médaille après avoir perdu leur quart de finale. Très apprécié, Aldoms Suguro a perdu une décision partagée entre 4-1 (52kg) au profit de l’Uzbekistan Jasurbek Latipov. Le poids léger (60 kg) Farrand Papendang a été unanimement souligné par le Thaïlandais Rujakran Juntrong (5-0).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest