"Honteux": le débat sur le sexisme à Roland Garros face aux demi-finales des femmes "injustes"

L'Open de France a été plongé dans une ligne de sexisme jeudi après que la décision de déplacer les demi-finales féminines loin du plateau du tournoi ait été qualifiée de "injuste, inappropriée" et "honteuse". Après la pluie torrentielle qui a balayé tout le jeu de mercredi, les deux derniers quarts de finale féminin ont été disputés jeudi, les demi-finales ayant été repoussées d'un jour jusqu'à vendredi. Cependant, la demi-finale opposant Ashleigh Barty et Amanda Anisimova se jouera sur Court Suzanne Lenglen, tandis que le match de Johanna Konta avec Marketa Vondrousova a été transféré sur la plus petite Court Simonne-Mathieu (5 000 places).

Les demi-finales masculines opposant Roger Federer à Rafael Nadal et Novak Djokovic aux prises avec Dominic Thiem seront disputées sur le terrain principal, le Chat Court, de 15 000 places, comme prévu.

"Nous sommes extrêmement déçus par l'organisation des deux demi-finales féminines sur des courts extérieurs", a déclaré le directeur général de la WTA, Steve Simon.

"Les quatre joueuses qui ont si bien joué et réussi jusque-là ont gagné le droit de jouer sur la plus grande scène.

"Nous pensons que d'autres solutions étaient possibles, qui auraient profité aux fans comme à tous les joueurs."

Les deux demi-finales féminines étaient initialement prévues pour jeudi sur le Chatrier Court reconstruit et la finale samedi.

La journée des demi-finales masculines est le vendredi et le dimanche est le jour traditionnel de leur match de championnat.

Mais le blanchissage de mercredi, qui a également vu deux quarts de finale masculins disputés jeudi soir, a causé des ravages dans le calendrier.

Ce qui complique encore plus la situation est la menace de nouvelles pluies vendredi, ce qui laisse penser que la finale féminine sera reportée à dimanche et celle des hommes à lundi.

"Irrespect"

Le directeur du tournoi, Guy Forget, avait admis que le déplacement des demi-finales féminines vers de plus petits tribunaux pouvait être considéré comme controversé.

"Vous craignez que certains joueurs pensent que c'est un manque de respect ou que nous essayons simplement de le réduire – non", a-t-il déclaré.

"Idéalement, quand on voit historiquement ce qui s'est passé dans le tournoi, on essaie d'être juste envers tout le monde."

Toutefois, Amélie Mauresmo, ancienne première et double championne du monde, a renversé la décision de déplacer les demi-finales féminines.

"C'est honteux pour notre tournoi", a tweeté le joueur âgé de 49 ans.

"Tout le monde s'accorde pour dire que le match du jour est Federer / Nadal.

"Mais quel message envoyons-nous en prenant la décision de placer les demi-finales féminines à 11 heures sur les deuxième et troisième terrains?

"Pas de match sur le court central?"

Mauresmo pense que les demi-finales masculine et féminine devraient être partagées entre Chatrier et Lenglen, qui a une capacité de 10 000 places.

"C’est simple d’ouvrir Lenglen et Chatrier et d’avoir les deux matches féminins à 13 heures, suivis des deux hommes."

Anisimova, à peine âgée de 17 ans, et la plus jeune joueuse à atteindre les demi-finales du Grand Chelem depuis Nicole Vaidisova à l'Open d'Australie en 2007, a déclaré qu'elle n'avait aucune objection à jouer sur un terrain plus petit.

"Ni l'un ni l'autre sur Chatrier? Je ne le savais pas", a déclaré l'adolescente quand on lui a annoncé qu'elle ne jouerait pas sur le court principal.

"En fait, je suis vraiment heureux de pouvoir jouer demain", a ajouté l'Américain, le premier joueur né dans les années 2000 à se qualifier pour le dernier carré d'un tournoi majeur.

"Je n'ai pas à attendre toute une journée, car je suis vraiment impatient de vouloir aller sur le court, alors je suis heureux de pouvoir jouer demain.

"Ce sont tous de beaux tribunaux."

Barty, la plus haute tête de série du tournoi au huitième rang, a déclaré qu'il était dommage que sa première demi-finale de Slam ait été transférée à Lenglen.

"Évidemment, nous aimerions jouer sur Chatrier", a déclaré le joueur de 23 ans.

"Pour moi, personnellement, je suis excité d'être en demi-finale. Peu importe le terrain sur lequel je joue.

"Oui, bien sûr, nous aurions aimé jouer sur Chatrier. C'est une belle cour. Mais en disant cela, nous serons tous les quatre prêts à nous préparer et à sortir et à en profiter."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest