Grand Prix du Japon: Lewis Hamilton s'empare du 80e pôle alors que Sebastian Vettel bat à fond

"Je ne peux pas croire que j'ai 80 bâtons", a déclaré Hamilton, qui a remporté cinq des six dernières courses.

"Jamais dans un million d'années, je pensais en avoir 80. Quand il s'agit d'être sous pression et de prendre les bonnes décisions, c'est pourquoi nous sommes la meilleure équipe du monde."

La décision de Ferrari de faire le top-10 en pneus intermédiaires au lieu de pneus super tendres a été spectaculairement contrariée par la pluie qui a résisté suffisamment longtemps pour permettre à Hamilton de réaliser le meilleur tour en une minute, 27,760 secondes, soit trois dixièmes plus rapide que l'équipe -mate Valtteri Bottas.

Vettel a dérapé deux fois dans son désir désespéré de fixer un chrono et sa position de départ sera son plus bas d'une saison qui a débuté si brillamment, mais qui semble se terminer par une amère déception.

"Ce n'est pas la position dans laquelle nous méritons d'être", a insisté l'Allemand, qui venait à peine de quitter le garage avant d'informer Ferrari de son erreur à la radio de l'équipe.

"Je pense que nous avons un meilleur rythme que le neuvième, donc je ne suis pas trop inquiet."

'Bataille'

Tandis que Vettel espérait que Hamilton remporterait son cinquième titre de champion du monde, Max Verstappen de Red Bull, qualifié troisième, a déclaré la course au titre terminée.

Quand on lui a demandé s'il voulait avoir son mot à dire dans la bataille pour la couronne de Formule 1, Verstappen a souri: "Est-ce même une bataille, je ne sais pas!"

Kimi Raikkonen, de Ferrari, s’est qualifié aux côtés du Néerlandais au deuxième rang.

Romain Grosjean a conduit son Haas à la cinquième place devant Brendon Hartley et Pierre Gasly, qui ont assuré les sixième et septième positions sur la grille pour Toro Rosso chez le fournisseur de moteurs de l'équipe, Honda.

Pendant ce temps, Daniel Ricciardo, du Red Bull, avait encore plus de problèmes à se qualifier, il est sorti de sa voiture et a hurlé une plainte contre son casque après une panne mécanique.

"J'ai perdu la puissance dès que je suis allé commencer le tour", a déclaré l'Australien.

"Je pouvais sentir que la voiture sautait dans tous les sens, je ne me sentais pas en bonne santé. C'est simplement frustrant. Je me suis un peu calmé, mais c'est très douloureux. Je ne peux tout simplement pas faire une pause."

Les Forces Indias d’Esteban Ocon et Sergio Perez se sont qualifiées au-dessus et au-dessous de Vettel pour compléter le top 10.

Hamilton a fait l'objet d'une controverse lors de son huitième drapeau à damier de la saison à Sotchi le week-end dernier, après que Mercedes eut ordonné à Bottas de prendre les commandes.

Mais il a dominé à Suzuka et une cinquième victoire au Japon le mettrait sur la bonne voie pour remporter le titre avec des courses à revendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest