Grand Prix du Brésil: Lewis Hamilton, record du record, se classe 100ème à la pole position de Mercedes

Le record du record Lewis Hamilton a signé sa 10ème pole de la saison et le 100ème Mercedes en Formule 1 samedi, lorsqu'il a dominé une séance de qualifications sous la pluie menacée par le Grand Prix du Brésil. Le nouveau quintuple champion du monde a inscrit son meilleur tour en une minute et 7,281 secondes lors de sa deuxième manche lors de la dernière séance pour renforcer ses espoirs de remporter une rare victoire à Interlagos et à tenter de remporter un cinquième titre consécutif pour Mercedes. Cela lui a permis de se rapprocher de Sebastian Vettel de Ferrari de près d’un dixième de seconde avec son coéquipier Mercedes, Valtteri Bottas, qui a pris la pole la saison dernière, troisième devant Kimi Raikkonen dans la deuxième Ferrari.

Hamilton était ravi de la pole.

"Ce fut une session difficile", a-t-il déclaré. "La météo était de haut en bas. Les Ferraris sont très rapides ce week-end, mais nous avons fait beaucoup de travail pour nous assurer d'être prêts.

"Je suis ravi d'être ici au Brésil. J'ai le design d'Ayrton Senna sur mon casque."

Les quatre pilotes en tête cherchaient à obtenir un avantage pour leurs équipes alors que Ferrari tentait de dépasser de 13 points le score de Mercedes pour rester en vie et l'empêcher de conserver le titre de champion des constructeurs.

C'était une 82ème pole en croissance record pour Hamilton, qui n'a gagné qu'une seule fois au Brésil, en 2016, et la première fois qu'il remporte la pole position dans une course après avoir remporté le championnat.

Max Verstappen était cinquième devant son coéquipier Red Bull, Daniel Ricciardo, Marcus Ericsson et son coéquipier Sauber, Charles Lerclerc, Romain Grosjean de Haas et Pierre Gasly de Toro Rosso.

Vettel a été appelé aux stewards après la session après un incident au cours duquel il a été convoqué sur le pont-bascule, a refusé d'éteindre son moteur et a détruit la balance lorsqu'il les a quittés.

"Je pense que c'est mieux si je ne dis rien", a déclaré Vettel après. "Ils ne devraient pas nous appeler comme ça. Quand les conditions sont comme ça, ce n'est pas juste. Je voulais qu'ils se dépêchent."

Vettel conserve toujours la deuxième place sur la grille après une enquête des stewards qui ne l’a réprimandé et condamné à une amende pour avoir détruit le pont-bascule.

Le quadruple champion a été condamné à une amende de 25 000 euros.

"Les commissaires sportifs ont constaté que le conducteur n'avait pas suivi les instructions des responsables concernés pour que l'événement se déroule de manière sûre et ordonnée et a ordonné une réprimande (non-conduite) et une amende de 25 000 euros", a déclaré un communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest