Grand Prix d'Espagne: Lewis Hamilton remporte la pole, Sebastian Vettel de Ferrari prend la troisième place

Le Danois Kevin Magnussen de Haas a terminé septième devant Fernando Alonso de McLaren, deux fois champion et héros de la saison, son compatriote Carlos Sainz de Renault et le Français Carlos Sainz de Renault.

Les quatre premiers n’étaient séparés que par 0,132 seconde à la fin de la séance, ce qui promet une course serrée dimanche sur le circuit de Catalunya.

"J'avais besoin de cette pole – je n'en ai pas eu depuis un moment", a déclaré Hamilton, qui mène Vettel dans la course au titre des pilotes avec seulement quatre points après quatre courses.

"Et c'est une Mercedes un-deux qui est excellente ici. Il y a toujours une bonne ambiance ici avec beaucoup de fans britanniques et même espagnols qui nous soutiennent, ce qui est super aussi!"

Bottas a déclaré: "C'était serré, comme toute la semaine. J'ai ruiné ma première manche en Q3, alors je n'avais qu'une chance. C'est dommage qu'il ne soit que de quatre centièmes, mais c'est bon pour l'équipe. Maintenant nous voulons obtenir le doublé que nous méritions à Bakou … "

Vettel a dit qu'il était heureux avec ses genoux. «Je me sentais bien aussi et j’ai regardé la tour et puis j’ai vu que mon nom n’était pas gravé – mais nous nous attendions à ce que Mercedes soit forte.

"Voyons ce qui se passe maintenant demain. J'espère que tout le monde l'appréciera!"

La session Q1 a débuté dans des conditions douces avec une pluie menaçante et a rapidement provoqué un drame.

Après avoir été accusé de "mise en sac" par Hamilton, Ferrari a rapidement montré qu'ils avaient plus de vitesse que prévu en atteignant le sommet des chronos avec Vettel devançant Raikkonen.

Le Néo-Zélandais Brendon Hartley de Toro Rosso ne figurait pas parmi les coureurs après son énorme accident à la fin des essais finaux, qui a laissé l'arrière de sa voiture en ruine après avoir percuté les barrières à grande vitesse.

Il devra demander l’autorisation des commissaires sportifs pour participer à la course de dimanche, même si sa voiture est réparée et qu’il peut prouver sa forme physique.

Il a été classé 20ème et a été éliminé avec l'Allemand Nico Hulkenberg, qui avait des problèmes de carburant avec son Renault, le Suédois Marcus Ericsson de Sauber, la recrue russe Sergey Sirotkin et son coéquipier canadien Williams Lance Stroll.

La deuxième séance de qualification a débuté avec les quatre premiers tours du monde, battant des records, alors que Mercedes et Ferrari parcouraient le circuit avec brio, Vettel les terminant avec un temps de 1: 16.8.

Avant de terminer la séance, Hamilton avait testé le Belge Stoffel Vandoorne (McLaren), le français Pierre Gasly (Toro Rosso) et le couple Force India entre le français Esteban Ocon et le Mexicain Sergio Perez et le français Charles Leclerc (Sauber) éliminés. .

Les dix premiers ont tous été qualifiés de super-tendres au début du troisième trimestre. Hamilton a encore battu les records en 1: 16,491 pour prendre trois dixièmes d'avance sur son plus proche rival, Verstappen, alors que Red Bull se préparait pour une superbe défense.

De manière inattendue, Ferrari a été repoussé aux cinquième et septième rangs, à 0,7 et 1,7 seconde respectivement de Ricciardo, troisième pour Red Bull, avant la dernière manche, lorsque Hamilton a livré son étourdisseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest