Grand Prix de Turquie: l’équipe suisse Sauber s’apprête à entrer dans le club d’élite de Formule 1


La Suisse, le pays qui a interdit la course automobile pendant 60 ans, verra dimanche sa seule équipe de Formule 1 rejoindre un club d’élite des grandes tenues du sport. La modeste équipe suisse Sauber débutera sa 500e course historique lors du Grand Prix de Turquie – un exploit réalisé par seulement trois autres équipes, dirigées par Ferrari. L’équipe basée à Hinwil, fondée par Peter Sauber en tant que groupe de voitures de sport, est entrée en F1 en 1993 et ​​a couru depuis sous diverses identités, notamment BMW Sauber et, plus récemment, Alfa Romeo.

Ce week-end sur le circuit d’Istanbul Park, Kimi Raikkonen, lui-même détenteur du record individuel de la plupart des inscriptions en F1 – il entame sa 326e dimanche – s’accordera un sourire de plaisir.

Il est de retour en course avec l’équipe qui lui a fait ses débuts en 2001, après des passages avec McLaren, Ferrari et Lotus, et se réjouit de la survie et des réalisations de l’équipe privée suisse.

« L’équipe est un peu plus grande que lorsque j’ai débuté en F1 avec eux », se souvient le champion du monde 2007, aujourd’hui âgé de 41 ans.

« C’est une vraie équipe. Nous avons tous les outils, nous avons construit des voitures. La boîte de vitesses et le moteur viennent de Ferrari, mais à part ça, nous faisons tout. »

Dans sa première saison, Sauber a terminé quatrième du championnat des constructeurs, leur meilleur résultat. Depuis lors, bien qu’elle ait été vendue à BMW et rachetée, la marque Sauber a continué.

« L’argent est toujours un problème avec les petites équipes, mais c’est comme ça », a déclaré Raikkonnen.

«C’est un grand nombre – 500 – que l’équipe réalise et je pense que seuls trois autres ont fait plus de Grands Prix.

«Donc, je pense que pour une équipe privée, ils sont ici depuis longtemps, survivant à des moments vraiment difficiles et, espérons-le, nous pourrons les faire monter plus haut dans les années à venir.

Ferrari, McLaren et Williams sont le trio d’équipes rivales à avoir participé à plus de courses. Ils ont également remporté le plus grand nombre de titres par équipes.

En revanche, Sauber n’a qu’une seule victoire à montrer pour sa longévité et cela est venu avec Robert Kubica au Grand Prix du Canada 2008 lorsque BMW était aux commandes.

Le coéquipier italien de Raikkonen, Antonio Giovinazzi, un protégé de Ferrari à sa troisième saison, respire également de l’affection pour l’équipe suisse méconnue qui a nourri et développé de nombreux jeunes pilotes, dont l’actuelle star de Ferrari, Charles Leclerc.

« C’est une grande réussite, une petite équipe comme Sauber qui fait 500 Grands Prix est incroyable », a-t-il déclaré. «Je suis fier même si je ne fais qu’une petite partie de ce record, car pour moi, c’est une équipe importante.

« J’ai fait mes débuts avec eux en 2017, ma première saison complète avec eux, et maintenant ma troisième saison avec eux. »

Bien que l’équipe ait été reprise par le groupe d’investissement suisse Longbow Finance, alors qu’elle était en péril financier en 2016, elle a conservé son siège et son personnel à Hinwil – et son identité suisse.

Promu

« Je suis fier de faire partie de cette famille », a déclaré Giovinazzi. « Pour être une petite équipe, ils obtiennent d’excellents résultats et ils ont un excellent bilan comme celui-ci. »

La Suisse a interdit les courses automobiles après la tragédie des 24 Heures du Mans de 1955 lorsque 83 spectateurs ont été tués après qu’une voiture s’est écrasée dans la foule.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest