Grand Prix de Singapour: les Red Bulls donnent le ton pour McLaren Trigger Upheaval

"Je suis après un week-end dominant et jusqu'à présent, cela a été un bon début", a déclaré Ricciardo. "Il est important de garder cela pour demain, mais je suis convaincu que nous pouvons performer à ce niveau tout le week-end.

"Je sais que le défi en qualifications sera une Ferrari et une Mercedes potentiellement plus fortes, mais je suis confiant que nous pourrons rester là-haut et nous battre au sommet."

Vettel est quatre fois vainqueur de la course nocturne de Singapour, qui a débuté en 2008 et se poursuivra au moins jusqu'en 2021 après l'annonce de la prolongation du contrat des organisateurs.

Il est arrivé en Asie du Sud-Est à seulement trois points du classement derrière Hamilton, en pleine forme, qui a remporté trois des quatre derniers Grands Prix.

"Nous étions évidemment très proches du terrain aujourd'hui et nous avons encore des améliorations à apporter à la voiture", a déclaré Hamilton.

"Red Bull semble être très fort … mais rien n'est hors de portée."

– Honda split –

Nico Hulkenberg de Renault a terminé cinquième de la journée alors que la séance a été positive pour Stoffel Vandoorne de McLaren et Fernando Alonso, sixième et septième.

Leur performance intervient après que McLaren a confirmé sa scission avec Honda, mettant ainsi fin à un partenariat difficile avec le motoriste japonais qui a débuté en 2015.

McLaren sera propulsé l'année prochaine par Renault, qui a annoncé qu'il quittait Toro Rosso – qui pilotera désormais les moteurs Honda.

Dans le cadre de cet accord multiforme, Carlos Sainz, un pilote de Toro Rosso très bien noté, a été prêté à l’équipe Renault pour 2018, à égalité avec le pilote britannique Jolyon Palmer.

"L'annonce d'aujourd'hui nous donne la stabilité dont nous avons besoin pour faire avancer notre programme châssis et technique pour 2018 sans plus d'hésitation", a déclaré le directeur exécutif de McLaren, Zak Brown.

Les Britanniques les plus titrés en Formule 1 n'ont pas réussi à gagner une course depuis 2012 et sont bien loin de défier Mercedes, Ferrari ou Red Bull.

La collaboration vexée avec Honda a connu son apogée ce mois-ci en Italie alors qu'Alonso et Vandoorne avaient tous deux obtenu des pénalités sur la grille et n'avaient pas fini.

Vandoorne était pénalisé avant la course après avoir été équipé d'un moteur tout neuf – et subissait toujours une panne de courant, soulignant les problèmes de fiabilité de Honda.

Honda fait partie de la Formule 1 en tant que constructeur et fournisseur de moteurs – intermittent – depuis 1964, mais ils se sont heurtés à la réglementation en vigueur qui exige une unité d'alimentation hybride partiellement électrique.

Renault et Red Bull n’ont pas annoncé leur avenir ensemble, à la suite d’informations selon lesquelles le constructeur français se désisterait de leur partenariat après 2018.

Red Bull et Renault sont également en désaccord sur la technologie hybride complexe, dont l'introduction en 2014 a coïncidé avec la fin de leurs quatre années de participation aux championnats du monde des pilotes et des constructeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest