Grand Prix de Russie: Valtteri Bottas exploite les problèmes de Lewis Hamilton en Russie


Valtteri Bottas a pleinement profité d’une journée difficile pour son coéquipier Mercedes Lewis Hamilton pour remporter la neuvième victoire de sa carrière avec une conduite mesurée vers la victoire dans le Grand Prix de Russie de dimanche, rempli d’incidents. Le Finlandais s’est empressé de prendre la deuxième place au départ et a hérité de la tête lorsque le leader de la série en fuite et six fois champion a effectué un arrêt aux stands prolongé pour purger deux pénalités de cinq secondes pour des départs irréguliers des essais avant la course. Un Hamilton mécontent, visant à gagner et à égaler le record de Michael Schumacher de 91 triomphes en Grand Prix, a rejoint la 11e place, mais s’est battu pour terminer troisième derrière Bottas et Max Verstappen de Red Bull.

Sa deuxième victoire en Russie et sa deuxième cette saison ont revigoré le défi de Bottas pour le titre des pilotes et réduit l’avance de Hamilton à 44 points.

Sergio Perez est arrivé quatrième pour Racing Point devant Daniel Ricciardo de Renault, qui a dû prendre une pénalité de cinq secondes pour une infraction, et Charles Leclerc, qui était sixième pour Ferrari.

Esteban Ocon a terminé septième pour Renault devant le héros local Daniil Kvyat et son coéquipier Alpha Tauri Pierre Gasly et Alex Albon, qui a également écopé d’une pénalité de cinq secondes, dans le deuxième Red Bull.

Hamilton n’a pas voulu parler de sa pénalité

« Ce n’est pas grave. C’est fait maintenant. Je vais prendre les points et passer à autre chose, mais félicitations à Valtteri.

« Un grand merci aux fans ici ce week-end – spasibo », a-t-il dit. « Ce n’est pas le plus beau jour, mais c’est ce que c’est… »

Bottas a déclaré: « C’est très agréable de gagner. Cela fait un moment! Je dois essayer de garder l’élan. J’ai réussi à gagner quelques points sur Lewis, mais il reste encore pas mal de courses à disputer, donc vous ne sais. Je continuerai à pousser. Je n’abandonnerai pas. « 

Verstappen a déclaré: « Nous avons de nouveau divisé la Mercedes, donc c’est bien – et nous pouvons en être heureux. »

Les trois pilotes portaient leur combinaison de course sur le podium après la course, obéissant aux dernières règles révisées de l’instance dirigeante du sport de ne pas porter d’articles portant des messages «politiques».

Hamilton avait pris un bon départ depuis sa 96e pole record et a repoussé Bottas, qui avait dépassé le Red Bull de Verstappen.

‘C’est ridicule!’

Le Néerlandais, se remettant d’une escapade irrégulière, a couru hors ligne pour se défendre contre un rapide Ricciardo avant que deux chutes du premier tour derrière eux ne mettent fin à l’action précoce et ne sortent la Safety Car.

Carlos Sainz de McLaren a heurté un mur dans la zone de dégagement au virage deux après avoir perdu le contrôle avant que Lance Stroll de Racing Point ne soit poussé par derrière par Leclerc et a filé dans les barrières.

Sainz a presque récupéré plusieurs autres voitures, dont son coéquipier Norris qui a réussi à éviter une collision, mais a estimé qu’il avait subi des dommages.

L’action a repris au sixième tour, lorsque les pénalités de Hamilton ont été annoncées.

« Que s’est-il passé? Que s’est-il passé? » Il a répondu à la radio de l’équipe. « Ces départs, en allant sur la grille, nous avons eu cinq secondes pour chacun – hors de position », lui a-t-il dit.

« Où est-ce dans le livre des règles? » dit Hamilton mécontent. «N’importe quoi pour me ralentir, mais ça va. Je peux le supporter.

Hamilton a également reçu deux autres points de pénalité sur sa licence de course et, avec un total de 10 en 12 mois, a été écarté à moins de deux d’une interdiction automatique d’une course.

Il a réagi en poussant pour ouvrir une avance de 2,5 secondes sur Bottas avant de monter au 17e tour pour pneus durs et sa pénalité combinée de 10 secondes.

«C’est ridicule, mec», a déclaré Hamilton mécontent avant de rejoindre la 11e place.

À l’avant, Bottas a réalisé les meilleurs tours pour ouvrir une nette avance avant de s’opposer au 27e tour, conservant son avantage devant la Ferrari de Leclerc avec Verstappen, après avoir opposé plus tôt en troisième.

Au 32e tour, Bottas était aux commandes avec 12 secondes d’avance sur Verstappen et Hamilton jusqu’à la troisième place après avoir fendu le peloton, dont beaucoup s’étaient opposés.

L’accusation avait diverti les 30 000 spectateurs, la première foule importante lors d’un événement sportif à l’époque Covid-19.

Promu

Avec 20 tours à faire, il avait 22 secondes de retard sur Bottas et 10 sur le Néerlandais, mais ses chances d’une 91e victoire sur le sol russe avaient disparu.

L’autre recordman Kimi Raikkonen a terminé 14e pour Alfa Romeo le jour où il a égalé le record de Rubens Barrichello de 322 départs.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest