Grand Prix de Russie: Lewis Hamilton en tête des Mercedes Two-Two en Russie

Lewis Hamilton a remporté sa première victoire en quatre courses dimanche, après avoir couru sa chance pour mettre fin à la série de victoires de Ferrari avec une victoire stratégique bien jugée pour Mercedes dans un Grand Prix russe à montagnes russes. Le quintuple champion en titre est revenu à la maison avec 3,829 secondes d’avance sur son coéquipier, son rival le plus proche du championnat, Valtteri Bottas, alors que Mercedes exploitait pleinement la fiabilité et les problèmes tactiques de Ferrari en livrant un solide Silver Arrows. Sebastian Vettel, qui menait au premier tour, a subi une défaillance mécanique et a abandonné après avoir mené cette course, offrant ainsi à Mercedes une chance d’étendre leur suprématie à Sochi à six victoires consécutives.

Charles Leclerc, de Ferrari, est rentré à la maison avec une troisième frustrée après être parti en pole position et avoir perdu son avantage sur Vettel au premier tour dans une course ponctuée de deux interventions de Safety Car et d'une utilisation de la Virtual Safety Car.

La victoire de Hamilton était sa première depuis le Grand Prix de Hongrie le 4 août, sa neuvième en 16 sorties cette année et sa 82e de sa carrière, lui permettant de marquer 73 points d'avance en tête du classement des pilotes.

Il a marqué un point supplémentaire pour le tour le plus rapide.

Max Verstappen, du Red Bull, a terminé quatrième, après avoir pris le neuvième rang devant son coéquipier Alex Albon, parti de la voie des stands.

Carlos Sainz était sixième pour McLaren devant Sergio Perez de Racing Point, Kevin Magnussen de Haas, Lando Norris dans la deuxième McLaren et Renault de Nico Hulkenberg.

Vettel, qui a ignoré les ordres de l'équipe Ferrari après s'être emparé de la tête dans le premier tour, a été contraint de se retirer après 28 à cause d'une panne de courant.

"C’est exactement ce dont nous avions besoin", s’exclame Hamilton, ravie de la radio de son équipe, après une performance stratégique sans faille de Mercedes.

"C’était un travail incroyable de la part de toute l’équipe. Ne pas abandonner. Rester en phase avec Ferrari était une tâche difficile, mais nous avons continué à pousser."

Bottas a déclaré que son deuxième était un crédit à la conviction de l'équipe.

"Partir quatrième et terminer deuxième n'est pas mal, n'est-ce pas?" il a dit. "Alors, ce n'est pas si grave …"

Leclerc reste sur ses positions malgré sa déception.

"Au moins, nous sommes cohérents", a-t-il déclaré.

"C’est dommage pour l’équipe de ne pas nous avoir tous les deux ici … Je ferai toujours confiance à l’équipe, mais notre tactique était de donner le fil conducteur, ce que j’ai fait – et puis, j’ai besoin de parler au équipe à ce sujet. "

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest