Grand Prix de Hongrie: Max Verstappen célèbre l'incroyable "Pole Maiden"

Le succès de Verstappen a suscité des célébrations chahuteuses parmi les nombreux fans néerlandais dans les tribunes ouvertes, après qu'il ait devancé les deux pilotes Mercedes Valtteri Bottas et Lewis Hamilton dans une finition à bout de souffle.

Le meilleur tour de Verstappen en une minute et 14,572 secondes n'était que de 0,018 au-dessus de la portée de Bottas, tandis que Hamilton se rapprochait de la troisième place, devant Charles Leclerc et Ferrari, Sebastian Vettel.

Pierre Gasly a terminé sixième du deuxième Red Bull, devant la recrue britannique Lando Norris, et son nouveau coéquipier chez McLaren, Carlos Sainz, avec Kimi Raikkonen, neuvième pour Alfa Romeo, devant Romain Grosjean.

"C'est incroyable", a déclaré Max Verstappen.

"Je suis très heureux! Il reste encore une course à faire et à la fin de la journée, c'est le plus important, mais c'est très sympa et c'est génial pour toute l'équipe."

Bottas, déçu, a déclaré: "C’est évidemment très serré avec Max. Ils (Red Bull) ont été très rapides, mais comme toujours, la course est encore à venir."

Hamilton, qui a perdu du temps dans la première partie de son dernier tour, a déclaré: "Max a fait un excellent travail, ainsi que Valtteri, mais nous sommes dans une excellente position pour gagner – et je suis toujours prêt à me battre."

La session a débuté dans des conditions chaudes avec une température de l'air de 24 degrés et une piste à 45 degrés Celsius, presque parfait pour une foule nombreuse animée par des visiteurs de Finlande, des Pays-Bas et de Pologne.

Armée orange

Ces fans, soutenus par Bottas, Raikkonen, Verstappen et Robert Kubica, qui a fait ses débuts en F1 en 2006 dans le vaste bassin ensoleillé du soleil situé à 25 kilomètres au nord-est de Budapest et qui abrite le circuit Hungaroring, ont ajouté couleur et bruit.

Plus de 30 000 Polonais auraient voyagé alors qu'une autre "armée orange" était enracinée pour Verstappen, dont la constance l'avait rendu pilote de la forme cette saison.

Le tyro Red Bull, âgé de 21 ans, lié à un possible passage à Mercedes ou à Ferrari dans l'escalade des spéculations sur la "saison idiote", a démontré son élan actuel en battant le record de la piste, établi par Hamilton dans le matin, avec un tour en 1: 15.817.

Cela lui a valu de terminer avec Bottas, puis Hamilton, deuxième devant Leclerc, qui a lourdement mal tourné vers l'arrière dans les barrières du dernier virage, endommageant sa Ferrari.

L’équipage des stands monégasque a encore du pain sur la planche avant le Q2. George Russell, de Williams, malgré un tour passionnant qui l’a propulsé au 16e rang Kubica dans la deuxième Williams.

Au deuxième trimestre, Hamilton était encore plus rapide, établissant un autre record en 1: 15,548. Bottas a perdu un dixième à la seconde place, suivi de Verstappen à la seconde place, à 0.025 seconde, laissant présager que le jeune prétendant repartirait au premier rang, aux côtés de son ancien maître.

Hamilton a été le premier à sortir pour le troisième trimestre devant Raikkonen et Bottas, pour le plus grand plaisir des fans en blanc de la Finlande.

Hamilton a enregistré un autre record avant que les Finlandais n'éclatent sous le commandement de Bottas avant que Verstappen ne marque à 1: 15 avec son tour en 1: 14.958 – un record sans précédent.

Cette double victoire a laissé Hamilton troisième avant la finale et Vettel quatrième devant Leclerc. L’élan se déplaçait et «le pouvoir du peuple» semblait jouer son rôle, sans parler d’un écart d’âge de 13 ans, alors qu’un inspiré, Verstappen, saisissait son heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest