Grand Prix de Belgique: Charles Leclerc décroche la pole, alors que Ferrari s'empare du premier rang

C'était sa troisième pole de la saison après ses succès à Bahreïn et en Autriche, mais il entame la course pour tenter de remporter sa première victoire, après avoir été frustré lors des deux courses précédentes.

C'était le premier lock-out de Ferrari depuis le Grand Prix de Bahreïn en mars et le 63e dans l'histoire de l'équipe en F1, un de moins que Mercedes.

Cinq fois champion du monde en titre et leader de la série, Lewis Hamilton était troisième pour Mercedes, devant son coéquipier Valtteri Bottas, Max Verstappen, cinquième pour Red Bull, et Daniel Ricciardo de Renault.

"Ça fait du bien", a déclaré Leclerc. Nous luttions un peu plus pour le rythme de la course et nous devons y travailler, mais je suis sûr que nous serons forts. "

Vettel était frustré par le trafic lors de son dernier passage. "Au final, c'est bien que nous ayons sécurisé la première ligne, mais pour me battre pour la pole, j'étais dans la file!"

Parlant de sa grosse chute lors de la dernière séance d'essais matinales, Hamilton a déclaré: "La séance en P3 a été une terrible session pour moi et c'est douloureux car je sais à quel point il est nécessaire de construire la pièce et d'assembler la voiture.

"Ferrari a fait du bon travail et j’espère que nous pourrons leur livrer la bataille."

Nico Hulkenberg a terminé septième de la deuxième Renault devant Kimi Raikkonen d'Alfa Romeo, Sergio Perez de Racing Point et Kevin Magnussen de Haas.

Hamilton a remporté huit des 12 courses de cette année à ce jour, devançant Bottas de 62 points au championnat.

'Flammes plumant'

Lors d’une journée presque parfaite dans les forêts des Ardennes, la température de l’air était de 31 degrés Celsius et la piste 42 au début de la séance, celle-ci s’est arrêtée cinq minutes plus tard, lorsque Robert Kubica s’est arrêté avec des flammes qui plumaient l’arrière de sa Williams. nouvelle défaillance du groupe moteur Mercedes.

Il s’agissait du deuxième arrêt de la journée qui a suivi la chute de Hamilton lors de la troisième séance d’essais, un accident qui a entraîné des réparations à grande vitesse sur sa Mercedes, équipée de nouvelles roues avant, d’un nouveau nez, de barges et d’un plancher.

La séance reprend après 10 minutes. Hamilton reprend immédiatement le combat, gracieuseté du temps supplémentaire inattendu.

Il a répondu avec un tour rapide. C’était là, immédiatement surmonté par Bottas, puis par les deux Ferrari.

La Q1 s’est terminée lorsque Antonio Giovinazzi s’est arrêté dans son Alfa Romeo à la sortie de La Source, empêchant ainsi les derniers tours et condamnant Carlos Sainz à l’élimination au 17ème rang entre les deux Toro Rossos de Pierre Gasly et Daniil Kvyat. Les deux Williams ont été les derniers, avec George Russell en 19ème et Kubica 20ème.

Après un autre retard, Q2 a commencé avec tout le monde sur soft et Hamilton a donné le ton avant que Leclerc et Vettel ne prennent la relève.

Romain Grosjean de Haas, Lando Norris de McLaren, Lance Stroll de Racing Point, le nouveau garçon Red Bull Alex Albon et Giovinazzi ont tous été éliminés, les deux derniers sans plus de tours.

Les essais Q3 ont commencé avec une première place devant Ricciardo, devant un groupe curieux des meilleurs pilotes alors qu'ils cherchaient les meilleures positions pour le tour rapide, Hamilton freinant difficilement pour ne pas toucher son coéquipier.

"Cela a une incidence sur les genoux", a-t-il déclaré. "Ridicule."

Lors de ses premières courses, Leclerc a pris l'avantage avec un meilleur tour en 1 minute 42.644 secondes pour se retrouver à six dixièmes d'avance sur Hamilton et Vettel à deux dixièmes de la troisième place devant Bottas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest