GP d’Italie: Pierre Gasly remporte le Grand Prix d’Italie « fou » alors que Lewis Hamilton est frappé par pénalité


Pierre Gasly a remporté un premier triomphe en Formule 1 dimanche en remportant un Grand Prix d’Italie tumultueux pour l’équipe Alpha Tauri après des chutes, des pénalités et des voitures de sécurité qui avaient renversé les attentes à Monza. Le premier vainqueur français en 24 ans a saisi son opportunité et a résisté à la pression tardive de Carlos Sainz de McLaren pour remporter la deuxième victoire de son équipe avec Lance Stroll terminant troisième pour Racing Point. « C’était une course vraiment folle », a déclaré Gasly. C’était la deuxième victoire de l’équipe Alpha Tauri sur le sol italien – la première ayant été marquée pour eux quand ils ont couru en tant que Toro Rosso par Sebastian Vettel, sa première victoire en F1 dans une course sous la pluie en 2008.

Le poleman Lewis Hamilton était sur le point de remporter une victoire confortable avant qu’une pénalité de 10 secondes d’arrêt pour avoir fait un arrêt aux stands alors que la voie des stands était fermée, a poussé le champion du monde Mercedes à l’arrière du peloton.

Le sextuple champion a finalement terminé septième.

Gasly, qui a été abandonné par Red Bull pour rejoindre l’équipe sœur junior l’année dernière, a sauté de joie en sautant de sa voiture, a été le premier pilote français à remporter un Grand Prix depuis qu’Olivier Panis avait triomphé au Grand Prix de Monaco 1996.

« Honnêtement, c’est incroyable », a déclaré le Rouen de 24 ans.

« Je ne pense pas que je réalise ce qui se passe en ce moment. Nous avons vécu tellement de choses au cours des 18 derniers mois. Je n’ai pas de mots. »

Sainz, lié à Ferrari, s’est dit « à moitié déçu » avec son premier podium.

– Leclerc échappe au crash –

« Vous ne croiriez pas que j’aurais une chance de gagner, mais dans une course normale, je pense que j’aurais pu terminer deuxième derrière Lewis. »

Stroll a déclaré: « Cela fait quelques années que je ne suis pas monté sur le podium, donc c’est bon d’être de retour. »

Lando Norris est arrivé quatrième dans la deuxième McLaren devant Valtteri Bottas de Mercedes et Daniel Ricciardo de Renault.

Malgré la pénalité, Hamilton a quand même réussi à étendre son record à 41 points successifs.

Il a une avance de 47 points sur Bottas au championnat.

Hamilton a également réalisé le meilleur tour de la course dimanche en devançant Esteban Ocon dans le deuxième Renault, Daniil Kvyat dans le deuxième Alpha Tauri et Sergio Perez dans le deuxième Racing Point.

Ferrari a enduré un autre week-end torride avec le vainqueur de la pole position de l’année dernière, Charles Leclerc, s’éloignant après avoir survécu à un accident à grande vitesse qui a conduit à l’interruption décisive du drapeau rouge de 25 minutes.

Le quadruple champion Vettel, qui quitte Ferrari après cette saison, a pris sa retraite après une panne de freins tandis que Max Verstappen de Red Bull a également abandonné avec des problèmes de moteur.

Par un après-midi ensoleillé dans l’ancien parc royal, les conditions étaient parfaites – avec une température de l’air de 28 degrés et la piste à 45 degrés – alors que les lumières s’éteignaient et Hamilton se dégageait de sa 94e pole position record.

Derrière lui, Bottas a eu du mal à partir et a chuté à la sixième place dans le premier tour alors que Sainz et Norris ont pris les deuxième et troisième.

Verstappen a également eu un mauvais départ et est tombé de la cinquième à la huitième.

Les misères de Ferrari, en particulier celles de Vettel, ont été exposées au sixième tour quand il s’est arrêté à la première chicane avec une panne de frein, brisant la signalisation sur la zone de dégagement.

Son frein arrière gauche était en feu quelques secondes plus tôt.

Une voiture de sécurité a été déployée au 20e tour lorsque Kevin Magnussen s’est approché de l’entrée de la voie des stands.

Hamilton a immédiatement opposé la tête, mais Sainz et les autres, à l’exception de Giovinazzi, sont restés à l’écart – leurs équipes obéissant à un signal indiquant que la voie des stands était fermée. Hamilton l’a raté.

Cela a laissé Sainz en tête pour McLaren avant la réouverture de la voie des stands – la voiture Haas de Magnussen ayant été mise en sécurité – et Sainz et Norris se sont affrontés.

Hamilton menait, mais savait qu’il risquait une pénalité, avant que la voiture de sécurité n’entre au 23e tour.

Stroll, qui n’avait pas piqué, était deuxième derrière lui, les McLaren s’étant arrêtés.

Puis, deux tours plus tard, Leclerc s’est écrasé à près de 260 km / h à la Parabolica, heurtant fortement les barrières.

Il a été gravement secoué, mais il est sorti et est retourné aux stands.

À ce moment-là, Giovinazzi avait eu sa pénalité de 10 secondes d’arrêt, une sanction répétée pour Hamilton alors que la course était signalée à l’arrêt pour réparation des barrières de pneus.

Au bout de 25 minutes, la course a repris au 28e tour, Hamilton se dégageant de nouveau avant de se lancer. Il rejoint le 17e, 30 secondes à la dérive de Gasly.

Promu

Verstappen a ensuite abandonné de la 14e place alors que Sainz passait à la deuxième place, dépassant Raikkonen à la première chicane, à la poursuite du Français.

Hamilton a réussi les tours les plus rapides pour grimper dans le top 10, avec 1,5 seconde par tour plus vite que quiconque, tandis que le graveleux Gasly s’accrochait.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest