GP de Turquie: Lance Stroll prend le pôle Maiden à la poursuite du titre Lewis Hamilton


Lance Stroll a surpassé le titre de champion de Formule 1 Lewis Hamilton samedi lorsqu’il a décroché la première pole position de sa carrière au Grand Prix de Turquie, le Canadien disant « ça fait vraiment du bien en ce moment ». Le pilote de Racing Point, âgé de 22 ans, a profité des conditions de séchage sur une piste dangereuse pour mettre fin à la domination des 13 courses de Mercedes sur les qualifications cette année. Stroll a réalisé un tour le plus rapide fulgurant en une minute et 47,765 secondes dans les dernières secondes pour usurper son coéquipier Sergio Perez, puis résister à une dernière poussée de Max Verstappen de Red Bull. Le Néerlandais déçu a terminé deuxième, trois dixièmes derrière Stroll, mais devant le Mexicain Perez qui a remporté sa meilleure position de départ en carrière après avoir terminé quatrième neuf fois dans le passé.

Stroll a été le premier Canadien à décrocher la pole depuis Jacques Villeneuve au Grand Prix d’Europe 1997 à Jerez et c’était la première pole de l’équipe Racing Point de Silverstone depuis, sous le nom de Jordan, ils l’ont fait au Grand Prix de Belgique 2009.

Le résultat a laissé Mercedes bien battu ce week-end lorsque Lewis Hamilton a proposé de sceller un septième championnat des pilotes et égaler un record avec le septième champion Michael Schumacher.

Le sextuple champion a terminé sixième derrière Alex Albon dans le deuxième Red Bull et Daniel Ricciardo de Renault dont son coéquipier Esteban Ocon s’est qualifié septième.

« Oui, oui, oui les garçons, » hurla Stroll à la radio de l’équipe.

« Je ne peux pas vraiment le mettre en mots », a-t-il ajouté.

« Je suis choqué. Je ne m’attendais pas à être ici après le FP3.

– «Ça fait du bien maintenant» –

« Il y avait beaucoup de choses dont nous n’étions pas sûrs d’arriver en qualifications. Nous n’avions pas l’air aussi compétitifs en Q3. »

Sa performance de qualification surprise survient après quelques semaines difficiles où il a dû manquer le Grand Prix de l’Eifel, testé positif au coronavirus le lendemain.

« Cela a été une course assez difficile pour moi, donc ça fait du bien. Je me sens vraiment bien en ce moment. »

C’est la première fois cette saison que ni Hamilton (neuf) ni Bottas (quatre) n’ont dépassé les qualifications.

Hamilton peut sceller dimanche un septième titre mondial des pilotes, un record, s’il empêche Bottas de le battre de huit points.

Après les conditions de patinoire de vendredi sur le circuit refait à neuf, de fortes pluies ont lancé des défis encore plus périlleux dans lesquels la plupart des pilotes ont glissé et tourné.

La séance Q1 a été interrompue deux fois pour des drapeaux rouges, lorsque Race Control a déclaré que la piste était dangereuse – d’une part en raison des conditions et ensuite, d’autre part, lorsque Romain Grosjean a filé dans un bac à gravier dans son Haas.

Les interruptions ont ajouté 50 minutes au programme alors que la lumière du jour se retirait dans des conditions épouvantables, mais le brillant contrôle de la voiture de Verstappen et de son tapis d’équipe Red Bull Albon était affiché alors qu’ils dépassaient les temps, le Néerlandais avec 1,9 seconde d’avance.

Dans le drame, Leclerc s’est glissé jusqu’en Q2 tandis que Hamilton, son meilleur tour annulé pour avoir dépassé les limites de la piste, a eu du mal à passer à la 14e place.

Grosjean a été éliminé avec son coéquipier de Haas Kevin Magnussen, les deux Williams de George Russell et Nicholas Latifi et Daniil Kvyat d’Alpha Tauri.

Dans les conditions difficiles, les équipes ont fait un usage extrême de leurs installations de réchauffement des pneus pour s’assurer que les pilotes puissent trouver au moins une adhérence minimale avant que la pluie ne se calme, encourageant certains à essayer des intermédiaires.

En Q2, les deux Mercedes avaient clairement du mal à garder la chaleur dans leurs pneus tandis que Verstappen, plein de confiance, donnait le rythme.

Promu

Au drapeau, le Néerlandais avait deux secondes d’avance sur Albon avec Hamilton 2,4 en troisième et Bottas en septième alors que les deux Ferrari n’ont pas réussi à se qualifier pour les dix premières tirs de barrage.

En Q3, Verstappen a pris quatre secondes d’avance sur son rival le plus proche, Bottas, avant que Perez, sur les intermédiaires, redéfinisse les attentes en dépassant le Néerlandais et en incitant à changer de pneus pour tous les autres pour les finales surprenantes.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest