GP de Toscane: Valtteri Bottas en tête de l’entraînement au Mugello, Charles Leclerc de Ferrari troisième


Valtteri Bottas a maintenu sa récente habitude d’être le plus rapide vendredi lorsqu’il a réalisé le tour le plus rapide des essais d’ouverture du premier Grand Prix de Toscane ce week-end. Le Finlandais, dans sa Mercedes, a réalisé un meilleur tour en une minute et 17,819 secondes sur le circuit du Mugello, propriété de Ferrari, pour devancer son rival Max Verstappen de Red Bull de 0,048 seconde. La piste est utilisée pour la première fois comme lieu de Grand Prix pour marquer les célébrations de la 1000e participation de Ferrari à la course de F1 et a déclenché une amélioration de la fortune de l’équipe italienne alors que Charles Leclerc était troisième plus rapide pour la «  scuderia écarlate  », fonctionnant en bourgogne rétro. livrée, trois dixièmes de retard.

C’était la première fois en trois épreuves que Ferrari avait une voiture dans le top dix après les essais du vendredi matin – un coup de fouet bienvenu pour l’équipe alors qu’elle cherchait à rebondir après ses flops inutiles à Spa Francorchamps et Monza.

Le leader de la série et six fois champion Lewis Hamilton a terminé quatrième de la deuxième Mercedes, une demi-seconde derrière Bottas, devant Pierre Gasly d’Alpha Tauri, Esteban Ocon de Renault, Daniil Kvyat dans le deuxième Alpha Tauri, Alex Albon de Red Bull et Daniel Ricciardo dans la deuxième Renault.

Par une belle matinée sous un ciel bleu dans le centre de l’Italie, l’ouverture des essais libres a commencé avec Bottas donnant le ton tôt avant que Monza victor Gasly ne prenne le relais, suivi de Verstappen.

La première demi-heure des 90 minutes a été marquée par des progrès lents, les équipes rassemblant des données et les pilotes se sont habitués aux nuances du circuit rapide, fluide et spectaculaire.

Après une accalmie, Norris a pris la tête avec un tour en 1: 18,981 avant que les temps ne chutent, Ocon, Hamilton, Leclerc puis Bottas, réduisant le plus rapide à 1: 17,879, le Finlandais conservant son habitude d’être le plus rapide vendredi.

Après quatre semaines, il cherchait son cinquième tag «le plus rapide du vendredi».

Promu

À sa poursuite, Ferrari a constaté qu’il faisait chaud sur son propre circuit alors que la température de ses pneus augmentait considérablement dans les virages rapides.

«Peut-être aussi bien boxer, les pneus sont bien trop chauds», a déclaré Vettel avant d’entrer. La température de l’air montait à 29 degrés et la piste était à 43 degrés, suffisamment chaude pour garantir l’usure des pneus.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest