GP de Monaco: Kimi Raikkonen prend les devants devant Sebastian Vettel, désastre pour Lewis Hamilton

Le coéquipier du Finlandais Mercedes Lewis Hamilton n'a pas réussi à progresser à partir de la Q2 et a raté la coupe pour se qualifier pour le top 10, se qualifiant 14ème après un après-midi pitoyable.

"De toute évidence, c'est génial", a ensuite déclaré Raikkonen, qui marmonnait et parlait doucement, ne montrant que peu d'émotion. "Nous allons essayer de tirer le meilleur parti de demain … Oui, bien sûr que c'est bon, mais ici, tout est dans les détails."

Max Verstappen, adolescent néerlandais, a pris la quatrième place devant son coéquipier Red Bull, l'Australien Daniel Ricciardo, l'Espagnol Carlos Sainz de Toro Rosso, le Mexicain Sergio Perez de Force India et le Français Frenhcman Romain Grosjean de Haas.

Le Britannique Jenson Button, de retour de sa retraite pour remplacer l'Espagnol Fernando Alonso, double champion, qui participera au Indianapolis 500, était neuvième pour McLaren Honda devant son coéquipier, le Belge Stoffel Vandoorne.

Button a une pénalité de 15 places sur la grille pour les remplacements de moteur et devrait permettre à Hamilton de se hisser à la 13e place.

"Je ne sais pas ce qui n'allait pas là-bas", a déclaré Vettel à propos des problèmes de Mercedes. "Mais c’est l’un des moments forts de la saison: courir à Monaco. C’est difficile de réussir, mais si vous le faites, c’est génial."

Bottas a déclaré: "Ce fut un très bon tour pour moi. C'est l'un des circuits les plus exigeants sur le plan mental et j'ai ressenti le soutien des fans et je l'apprécie."

Après un après-midi d'azur parfait, avec une température de l'air de 27 degrés et une lecture du circuit de 53, le Q1 a offert quelques surprises autres que la sortie prématurée du français Esteban Ocon de Force India, qui s'était écrasé à Casino Square dans les dernières minutes de la matinée. séance d'entraînement finale.

La session Q2 a commencé avec les deux Finlandais – Bottas et Raikkonen – rapidement suivis par les prétendants au titre Vettel et Hamilton, qui ont survécu à un grand "moment" au sommet de la colline en direction de Casino Square.

Cela s'est avéré coûteux pour Hamilton, dont le premier tour a été plus d'une seconde derrière le plus rapide des débuts de Raikkonen. "Pas de grip, Bono", a déclaré Hamilton en s'adressant à son ingénieur avant son arrêt au pont-bascule qui se dirigeait vers les stands de Mercedes.

À ce moment-là, Raikkonen avait inscrit un temps de 1: 12.231, laissant une demi-seconde d'avance sur Verstappen, avant que Vettel ne prenne la deuxième place lors de son deuxième passage.

Dans sa hâte, Hamilton tisse pour chauffer ses pneus puis fait une chute importante à la sortie de Casino Square avant de s'enfermer à Mirabeau. "Quelque chose ne va pas avec la voiture", a-t-il rapporté.

En l'espace de quelques secondes, les espoirs de Hamilton ont été anéantis lorsque le Belge Stoffel Vandoorne est entré dans les barrières à la sortie de la piscine, sous les drapeaux jaunes.

"C'est moi dehors, non?" a déclaré Hamilton, privé d’un tour propre et condamné à se qualifier 14ème, l’un des cinq hommes éliminés avec le Russe Daniil Kvyat de Toro Rosso, l’Allemand Nico Hulkenberg de Renault, le Danois Kevin Magnussen de Haas et le Brésilien Felipe Massa de Williams.

"Oui, toasté", répondit Hamilton, qui rentra dans les stands, la poitrine gonflée et les mains agitées par la frustration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest