GP de Bahreïn: Max Verstappen bat Lewis Hamilton en pole au Grand Prix d’ouverture de la saison


Max Verstappen a remporté la pole position du Grand Prix de Bahreïn qui a ouvert la saison dimanche avec un dernier tour sans faute lors d’une séance de qualification tendue samedi, battant le tenant du titre Lewis Hamilton de trois dixièmes de seconde. Le Néerlandais a décroché la quatrième pole position de sa carrière pour Red Bull avec une démonstration catégorique de vitesse pour offrir un départ au premier rang aux côtés du septuple champion Hamilton dans sa Mercedes. Verstappen a réussi un meilleur tour en une minute et 28,997 secondes pour devancer Hamilton de 0,338 seconde avec Valtteri Bottas troisième dans la deuxième Mercedes. Charles Leclerc était quatrième pour Ferrari devant Pierre Gasly d’AlphaTauri et les McLaren de Daniel Ricciardo et Lando Norris.

Carlos Sainz a terminé huitième de la deuxième Ferrari devant le double champion Fernando Alonso, à son retour en F1 avec l’équipe Alpine, et Lance Stroll, dixième pour Aston Martin.

Le nouveau coéquipier de Stroll, quadruple champion, Sebastian Vettel a eu du mal et s’est qualifié 18e, ne parvenant pas à sortir de Q1.

« Bien sûr, nous avons fait un excellent test la semaine dernière, mais il n’y a aucune garantie ici », a déclaré un Verstappen souriant.

‘Bon départ’

« La voiture a très bien fonctionné et c’était agréable à conduire. C’est un bon début. »

Hamilton, qui a montré une vitesse nettement améliorée par rapport au test de pré-saison, a félicité son rival.

«Il était si rapide dans ce dernier tour. J’ai tout donné, mais ce n’était pas suffisant.

« Il y en a toujours plus, mais c’était le mieux que je pouvais faire pour le sortir de ma voiture. »

Verstappen a déclaré qu’il se sentait confiant dans les performances à long terme de sa voiture.

« J’ai hâte de participer à la course. J’ai une bonne voiture et j’espère juste un bon départ sans faute. Je continuerai à pousser. »

Après une journée chaude sur le circuit international de Bahreïn, la température de la piste était de 35 degrés et l’air était de 30 degrés alors que la séance éclairée commençait avec George Russell de Williams en tête.

Il a opposé immédiatement sans enregistrer un temps et il a été laissé à Mick Schumacher de prendre cet honneur, plaçant ainsi les lettres MSC en tête des listes pour la première fois depuis que son père, sept fois champion, Michael, a pris sa retraite en 2012.

Les suspects habituels ont rapidement rejoint Hamilton puis Verstappen en tête avant que la recrue japonaise Yuki Tsunoda ne les sépare dans son AlphaTauri pour prendre la deuxième place avec un tour impressionnant.

A 20 ans, le fougueux Tsunoda est le premier pilote né ce siècle à courir en F1 et il a eu un impact immédiat.

Encouragé par sa vitesse précoce, Hamilton a choisi un ensemble de pneus usés pour sa deuxième course tandis que Verstappen a subi des dommages à sa voiture après avoir roulé sur un trottoir.

Au sommet, il est resté inchangé, mais il y a eu un choc parmi ceux qui ont pris une sortie précoce avec Vettel éliminé à la 18e place avec Esteban Ocon d’Alpine, Nicholas Latifi de Williams et le couple Haas de recrues Schumacher et Nikita Mazepin.

Le nouveau garçon de Maranello, Sainz, s’est faufilé en P15, mais son moteur s’est coupé alors qu’il boitait vers les stands avant le début de la Q2 avec les leaders sur des médiums.

Hamilton a dominé les premiers tours avec un avantage de trois dixièmes sur Verstappen devant Bottas tandis que Sergio Perez et Ricciardo de Red Bull, toujours en s’adaptant à leurs nouvelles équipes et voitures, ont perdu leurs tours en s’enfuyant au virage quatre.

Les deuxièmes manches ont vu Ferrari, choisir de rouler en soft, passer devant avec Leclerc puis Sainz le plus rapide, devant Hamilton, Norris et Bottas sur les médiums.

La paire Ferrari représentait la plus jeune formation de Ferrari depuis 1968 et a clairement revigoré l’équipe italienne.

Verstappen a assuré sa place dans le top 10 des tirs au but en septième, mais Perez a raté la coupe en 11e. Tsunoda s’est qualifié 13e.

Promu

La Q3 a commencé avec Gasly établissant le rythme avant que Hamilton ne prenne le dessus jusqu’à ce que Verstappen, le traquant, bat son temps de seulement 0,023 seconde. Bottas était quatrième derrière Gasly et Sainz cinquième.

Bottas a mené le train devant Hamilton pour la dernière course, mais aucun des deux n’a pu arrêter Verstappen qui a livré un dernier tour de vol emphatique.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest