Gaurav Bidhuri assure à l'Inde d'une médaille au championnat du monde de boxe

Le pilote Wildcard Gaurav Bidhuri n’est devenu mardi que le quatrième boxeur indien à remporter une médaille aux Championnats du monde de boxe après avoir battu la Tunisienne Bilel Mhamdi pour se qualifier pour les demi-finales du méga-événement qui se tiendra à Hambourg. Gaurav a triomphé en quart de finale dans la catégorie des quarts de finale, ce qui en fait le deuxième boxeur du pays à le faire à ses débuts dans le championnat du monde. Le seul autre Indien à avoir réussi l'exploit était Vikas Krishan, dans l'édition 2011.

"C’est tellement surréaliste. J’étais un personnage fantôme et maintenant je suis un médaillé. Tout m’est passé si vite pour moi, mon cerveau mettra un certain temps à traiter tout cela", a déclaré Gaurav à la PTI après son triomphe.

Outre Vikas, Vijender Singh (2009) et Shiva Thapa (2015) ont été les seuls autres médaillés du pays à l'événement de prestige de ce sport. Mais ils se sont tous arrangés pour les médailles de bronze et il reste à voir si Gaurav pourra les améliorer sur ce front.

"Je vais créer une plus grande histoire maintenant en remportant une meilleure médaille que le bronze. Je suis aux prises avec un problème de dos au cours des huit derniers mois, (mais) a continué à avancer et j'ai finalement été récompensé, c'est tellement écrasant à droite maintenant ", a déclaré le boxeur, qui affrontera le duc américain Ragan en demi-finale après la journée de repos de mercredi.

Mais le contingent indien a également été déçu lorsque Amit Phangal (49 kg), un autre débutant impressionnant dans l’événement, a été éliminé en quart de finale. Le médaillé de bronze des Championnats d’Asie a été unanimement reconnu par le champion olympique et deuxième tête de série, Hasanboy Dusmatov, de l’Ouzbékistan.

Gaurav, qui se bat pour le dos depuis huit mois, a ensuite remporté l'anneau pour l'Inde et était à l'offensive dès le départ.

Il a eu son adversaire dans les cordes à plus d'une occasion avec ses coups de poing combinés et l'a également laissé avec une coupure au front lors du premier tour. Cela a empiré pour Mhamdi après avoir reçu un avertissement pour ne pas avoir gardé la tête haute au deuxième tour.

Le Tunisien, malgré son visage ensanglanté, a fait monter les enchères dans les trois dernières minutes et a décroché quelques bons crochets droites, mais Gaurav avait déjà fait assez pour sceller l'affaire en sa faveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest