Formule 1: Lewis Hamilton devance Nico Rosberg en pole du GP d'Espagne

Lewis Hamilton a signé sa première pole position en trois courses de Formule 1 devant son coéquipier Mercedes, Nico Rosberg, avec un regain de vitesse palpitant lors de la séance de qualification de samedi pour le Grand Prix d'Espagne de dimanche.

Le triple champion du monde en titre, qui a devancé Rosberg de 43 points dans la course au titre, a ravivé sa forme la plus rapide du passé avec une superbe performance en Q2 et Q3.

Il a réalisé un meilleur tour en une minute et 22 secondes, soit 0,280 seconde devant le plus rapide tour de Rosberg, un jour où l'adolescent Max Verstappen a démontré pourquoi il avait été promu de manière aussi inattendue par Red Bull de Toro Rosso.

Le Néerlandais, âgé de 18 ans, a été le deuxième plus rapide à la fois et sa vitesse a inspiré son coéquipier Red Bull, l’Australien Daniel Ricciardo, qui a répondu en se qualifiant troisième devant lui sur la grille.

Cela signifiait que les deux Red Bull séparaient Mercedes de leur principal rival, Ferrari, repoussée aux cinquième et sixième rangs. Le Finlandais Kimi Raikkonen devançait devant le quadruple champion Sebastian Vettel dans les dernières secondes.

Le succès de Hamilton lui a valu sa troisième pole cette année, sa deuxième en Espagne et sa 52e de sa carrière, un exploit qui l'a laissé euphorique alors qu'il saluait la foule par la suite.

"Je suis vraiment très heureux de cela", a-t-il déclaré. "Nico a été fort ici tout le week-end, mais un pas à la fois, je l'ai mis ensemble. Je n'ai pas pu participer aux deux dernières séances de qualifications, donc c'est trois sur trois pour moi!"

Rosberg a déclaré: "Je suis déçu, mais Lewis était juste plus rapide aujourd'hui et c'est tout. C'est la course qui compte, alors je vais essayer de tenter ma chance."

Finn Valtteri Bottas a terminé septième pour Williams devant l'Espagnol Carlos Sainz du Toro Rosso, le Mexicain Sergio Perez de Force India et le héros local, le double champion Fernando Alonso de McLaren Honda.

Massa frustré

Par une journée chaude, avec une température de l'air de 22 degrés et une température de piste de 42 degrés, les qualifications ont été une surprise assez tôt avec l'élimination du Q1 du vétéran brésilien Felipe Massa de Williams.

Massa s'était plaint de son inconfort avec la voiture tout au long des essais et était incapable de livrer un tour qui reflétait sa vitesse habituelle.

Il est sorti à la 18ème place, une derrière la Renault de la recrue britannique Jolyon Palmer, mais devant les deux Saubers du Suédois Marcus Ericsson et du Brésilien Felipe Nasr.

Les deux dernières places ont été occupées par les deux hommes de Manor Racing, l’Allemand Pascal Wehrlein et l’Indonésien Rio Haryanto.

"L'équipe a commis une grosse erreur aujourd'hui avec le timing et espérons que nous ne le ferons plus", a déclaré Massa, son équipe ayant choisi d'être la dernière à se joindre à la mêlée, longtemps après que les autres équipes aient bouclé un tour.

Rosberg avait été le plus rapide devant, avec un meilleur tour du week-end jusque-là devant Hamilton, mais le champion du monde a rebondi en Q2 avec une démonstration emphatique de son rythme de pulvérisation.

En marquant le meilleur du jour en 1: 22,159, Hamilton avait six dixièmes d'avance sur Rosberg. Verstappen, sous une forme inspirée, s'est assuré une troisième place devant Raikkonen, Ricciardo et Vettel.

Derrière eux, un tour tardif de Perez le hisse à la septième place et élimine son coéquipier de Force India, Nico Hulkenberg, des dix premières.

Le Britannique Jenson Button a pris la 12ème place de la deuxième McLaren devant le Russe Daniil Kvyat, de retour à Toro Rosso, le Français Romain Grosjean de Haas, le Danois Kevin Magnussen de Renault et le Mexicain Esteban Gutierrez dans le second Haas.

Inspiré peut-être par ses supporters locaux, Alonso s'est frayé un chemin à peine 0,011 seconde devant Hulkenberg.

Les deux Mercedes ont été les premiers sur la piste pour le troisième quart. Rosberg a été le plus rapide lors de ses premiers tours, suivi par Hamilton qui a bloqué sa roue avant gauche lors du virage 10 et est devenu large alors qu'il était trois dixièmes de plus lors d'un autre tour en vol.

Les hommes de Mercedes ont ensuite été séparés par un effort extraordinaire de Verstappen, l’adolescent néerlandais qui a démontré le talent brut qui a persuadé Red Bull de le promouvoir auprès de Toro Rosso.

Cet effort signifiait qu'il devançait tous les champions du monde de la grille provisoire avant que les meilleurs hommes ne se préparent pour leur dernier vol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest