Feu amical pour Ashleigh Barty et Victoria Azarenka dans la Fed Cup sous les yeux de Simona Halep

Et le duo a été sélectionné pour se rencontrer lors du deuxième tour du titre individuel. Azarenka a préféré son coéquipière la mieux classée, Aliaksandra Sasnovich.

L'Australie a également opté pour l'expérience, avec l'ancienne championne de l'US Open, Samantha Stosur, qui a fait ses débuts à la Fed Cup en 2003, un choix surprise pour ouvrir la rencontre, plutôt que Daria Gavrilova, face à la numéro 10 mondiale Aryna Sabalenka.

"Elle est visiblement une joueuse qui aime la situation de pression", a déclaré Barty à Azarenka, âgée de 29 ans, classée au 61ème rang et qui connaît le succès "Down Under" après avoir remporté les titres de l'Australian Open en 2012 et 2013.

"Plus elle se resserre, mieux elle se perfectionne. Je suis sûre que cela ne va pas tarder avant qu'elle ne redevienne vraiment meilleure."

Les deux équipes sont à égalité sur le papier, mais Barty, qui compte 14 victoires et seulement deux défaites à la Fed Cup, est confiant que l'Australie, sept fois championne, pourra mettre fin à sa longue attente avant de disputer une autre finale.

"Je pense que nous avons une équipe vraiment unique en ce moment et que c'est une très bonne équipe", a-t-elle déclaré. "Je pense que nous avons plus qu'une bonne chance de gagner."

Dans l’autre demi-finale du week-end, Simona Halep envisage de donner une première médaille à la première victoire de la Fed Cup à sa couronne de Roland-Garros en Roland Garros 2018, face à la France, à Rouen.

'Petit miracle'

Roumanie ont égalé leur meilleur résultat de la Fed Cup, ayant également fait les demi-finales en 1973.

Après avoir éliminé les champions en titre en République tchèque en quarts de finale, le numéro deux mondial Halep a hâte de mener la Roumanie vers une première finale. Il utilise le manager Virginia Ruzici, qui a joué dans l'équipe de 1973, comme source d'inspiration.

"Virginia a participé à cette demi-finale et je lui ai posé des questions sur cette expérience. Elle m'a dit", a déclaré Halep, qui a une fiche de 20-9 dans la compétition, à fedcup.com.

"Elle était assez détendue dans le passé et moins stressée que nous maintenant."

La Roumanie a vaincu les Tchèques 3 à 2 en quart de finale à Ostrava, grâce à une victoire de trois sets dans les doubles décisifs d'Irina-Camelia Begu et de Monica Niculescu contre Barbora Krejcikova et Katerina Siniakova.

"C’était le meilleur moment et j’étais très heureux", se souvient Halep, qui partagera probablement le titre en simple avec Mihaela Buzarnescu, classée 30ème.

Deux fois championne de France, la France souhaite atteindre la finale pour la sixième fois et la première depuis 2016, après une défaite 3-2 face aux Tchèques.

La numéro 21 mondiale Caroline Garcia, revenue à la faveur après un exil de deux ans, est en tête de l’équipe de France avec Pauline Parmentier (55e au monde) et Alize Cornet (58e) en lice pour la deuxième place en simple.

Cornet a déjà donné le ton pour le week-end en affirmant que la France aurait peut-être besoin d'un "petit miracle" pour se qualifier pour la finale de novembre.

Demi finales

A Rouen (intérieur, argile)

France v Roumanie

A Brisbane (en plein air, dur)

Australie v. Biélorussie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest