Ferrari dévoile une voiture SF1000 pour la saison de Formule 1 2020

Plus étroite que la SF90 de la saison dernière, avec une couleur rouge plus profonde, Ferrari place ses espoirs dans la voiture SF1000 en leur donnant des titres de pilotes et de constructeurs qui leur ont échappé pendant 12 et 11 ans respectivement.

"J'aime beaucoup", a déclaré le pilote allemand Sebastian Vettel.

"Il est beaucoup plus étroit à l'arrière que l'an dernier et il est également plus rouge, c'est encore mieux. Je suis impatient de le conduire, ce sera encore plus fascinant que de le regarder."

La Scuderia a rompu avec la tradition et a présenté sa nouvelle voiture de course à l'extérieur de son fief de Maranello, la dévoilant à la place au milieu d'une mer de rouge sur scène au Teatro Romolo-Valli dans la ville voisine de Reggio Emilia.

"C'est un endroit très important pour notre pays", a expliqué le président du groupe Ferrari John Elkann.

"C'est dans cette ville que le drapeau tricolore, devenu celui de l'Italie, a été créé. Et Ferrari est fière de l'Italie et de représenter l'Italie."

"C'est une année très spéciale", a poursuivi Mattia Binotto, responsable de l'équipe Ferrari.

"Cela fait 70 ans de Formule Un, nous y sommes depuis le début et nous allons atteindre le chiffre de 1 000 Grands Prix, ce qui est incroyable."

À moins d'un changement forcé du calendrier à cause du coronavirus mortel en Asie, le jalon devrait être atteint en juin lors du Grand Prix du Canada à Montréal.

"Peut-être qu'il ressemble beaucoup au SF90, mais je peux vous assurer que c'est très différent", a poursuivi Binotto.

"Nous devons encore progresser, notamment sur la fiabilité", a-t-il ajouté, rappelant que Ferrari, comme les autres équipes, devait faire face "au double défi" de préparer la prochaine saison en parallèle de la suivante, lorsque de nouvelles règles viendront en vigueur.

Un pied d'égalité

Binotto a souligné que le vétéran de cette saison Vettel et Charles Leclerc, 22 ans, qui avait impressionné ses débuts la saison dernière, commenceraient sur un pied d'égalité.

"Nous avons vu qu'ils peuvent tous deux se battre pour les meilleurs résultats. Ils sont tous les deux au même niveau. C'est à eux de courir", a-t-il ajouté.

Vettel, quadruple champion du monde avec Red Bull et deux fois vice-champion avec Ferrari, a insisté sur le fait que ce n'était pas une décision difficile à accepter.

"Je ne le vois pas comme ça", a déclaré le joueur de 32 ans.

"Je ne vois pas Charles monter et moi descendre. Nous avons la même voiture et, pour moi, cela ne change rien. C'était aussi le cas la saison dernière."

La saison dernière, l'association entre l'expérimenté Vettel et Leclerc s'est souvent transformée en duel, atteignant un point culminant lorsque les deux pilotes sont entrés en collision lors du GP du Brésil.

Mais Leclerc, 22 ans, qui a remporté deux courses et terminé quatrième du championnat du monde, a déclaré que des leçons avaient été tirées.

"Nous avons appris la leçon du Brésil. Nous sommes libres de courir, mais nous sommes coéquipiers", a-t-il déclaré.

"Beaucoup de gens travaillent derrière nous, en équipe, et des choses comme le Brésil ne devraient pas se produire."

Les deux pilotes ont déclaré qu'ils étaient impatients d'essayer la nouvelle voiture, qui sera en piste la semaine prochaine pour les tests de pré-saison à Barcelone.

"Je me suis senti ému quand je l'ai vu", a déclaré Leclerc de Monaco.

"Maintenant, j'ai hâte d'être sur la bonne voie et de l'essayer et de montrer tout le travail qui a été fait sur cette voiture.

"Ça va être un grand défi. Je suis prêt à apprendre de mes erreurs pour devenir un meilleur pilote.

"Ce que nous voulons tous chez Ferrari, c'est être champions du monde."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest