Fernando Alonso à Miss Bahrain Grand Prix pour raisons médicales

Fernando Alonso ne participera pas au Grand Prix de ce week-end à Bahreïn pour des raisons médicales, à la suite de sa terrible chute devant le GP d'Australie. (Formule 1: Fernando Alonso éloigne un crash d'horreur dans le Grand Prix d'Australie)

"Suite à la décision des médecins de la FIA, Fernando Alonso ne participera pas au Grand Prix de Bahreïn 2016 ce week-end", a déclaré l'équipe McLaren d'Alonso dans un communiqué.

Le Belge Stoffel Vandoorne, champion en titre de la GP2, fera ses débuts en Formule 1 à la place d'Alonso. (Rosberg remporte le Grand Prix d'Australie d'ouverture)

La FIA a déclaré que "suite à un examen effectué ce matin au Centre médical du circuit international de Bahreïn, il a été décidé que le pilote du McLaren Honda F1 Team, Fernando Alonso, ne participerait pas au Grand Prix de Bahreïn ce week-end".

"Deux scanners thoraciques ont été comparés et il a été décidé que la résolution des signes était insuffisante pour lui permettre de concourir pour des raisons de sécurité", a déclaré la FIA.

"Un nouveau balayage thoracique a été demandé avant le Grand Prix de Chine (le 17 avril) et les résultats seront pris en compte avant de lui permettre de courir."

McLaren a ajouté: "Après tout incident sur la piste, nous respecterons toujours les décisions des médecins de la FIA."

Alonso a déclaré qu'il s'était battu jusqu'au dernier moment pour être en forme pour la course de dimanche.

"J’ai essayé jusqu’à la dernière minute de courir à Bahreïn après l’accident en Australie. Ils ont logiquement été difficiles après un tel impact. Mais jusqu’à la dernière seconde, j’essaie de courir pour aider l’équipe après le travail incroyable qu’ils ont accompli. fait cette semaine ", at-il déclaré sur son compte Instagram.

"Je comprends la position des médecins de la FIA et je vais maintenant essayer d'aider mon coéquipier @svandoorne à tirer le meilleur parti du week-end. Merci à tous #mclarenhonda #oneteam."

La McLaren d'Alonso a été lancée dans un tonneau terrifiant au GP australien après avoir attaqué Haas d'Esteban Gutierrez à près de 200 mph au 17e tour de l'ouverture de la saison.

Le double champion de 34 ans, qui participait à sa 253e course en F1, a rampé de l'épave avant de s'en aller sans aide.

Alonso, trois fois vainqueur à Bahreïn (2005, 2006, 2010), a confirmé qu'il n'avait subi aucune blessure malgré des plâtres au genou et à la jambe, mais s'était plaint de côtes meurtries qui lui ont gêné la respiration et l'empêchent de bien dormir.

C’était un accident que l’ancien président de la FIA, Max Mosley, a déclaré qui aurait sûrement été fatal à une époque antérieure.

Depuis la mort d'Ayrton Senna à Imola en 1994, à la suite du durcissement des mesures de sécurité, le Français Jules Bianchi, décédé des suites d'un accident du Grand Prix du Japon en 2014, est le seul pilote de Formule 1 à avoir perdu la vie dans une course.

Le règne de Mosley à la tête de la FIA (Fédération internationale de l'automobile) entre 1993 et ​​2009 a coïncidé avec un effort important en faveur de la sécurité qui se poursuit aujourd'hui, avec l'introduction prévue du dispositif Halo pour protéger la tête des conducteurs.

"C'est très satisfaisant de voir Alonso s'en aller. Tu travailles dur et c'est très satisfaisant quand tu vois les résultats. C'était une chute assez impressionnante", a déclaré Mosley.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest