F1: Lewis Hamilton ne gaspille pas d’énergie sur l’examen du point d’éclair de Sao Paulo

Lewis Hamilton s’est distancié jeudi de la demande de son équipe Mercedes d’un examen par les commissaires sportifs d’un incident de point d’éclair lors du Grand Prix du Brésil de dimanche dernier lorsque Max Verstappen l’a forcé à quitter la piste. S’adressant aux journalistes avant le premier Grand Prix du Qatar de ce week-end, le septuple champion du monde en titre a révélé qu’il n’avait pas fait partie du processus et qu’il préservait plutôt son énergie. « Je n’en ai pas fait partie », a déclaré Hamilton, qui a remporté une victoire spectaculaire contre toute attente pour réduire l’avantage au championnat de son rival Red Bull à 14 points, à trois courses de la fin.

« Bien sûr, j’en suis conscient et je soutiens pleinement mon équipe, mais j’essaie littéralement de consacrer toute mon énergie à ce week-end, en m’assurant que nous arrivions et que nous soyons prêts », a-t-il ajouté.

« Je n’ai aucune idée d’où ils vont avec la discussion ou quel pourrait être le résultat. Je ne donne tout simplement pas d’énergie ou de temps du tout », a-t-il déclaré.

Hamilton a pris la parole lors d’une série de conférences de presse avant la course de dimanche sur le circuit international de Losail, utilisé pour la première fois par la Formule 1, où se déroulaient les discussions de révision.

L’incident sous examen est survenu au 48e tour du concours de 71 tours à Sao Paulo alors que Hamilton tentait de dépasser Verstappen pour la tête de la course au quatrième virage.

Le Néerlandais a vigoureusement défendu sa position et les deux voitures ont quitté le circuit et traversé une zone de dégagement.

Les commissaires de course ont examiné l’incident et ont décidé de ne prendre aucune autre mesure, mais la publication ultérieure d’une vidéo à bord de la voiture de Verstappen a conduit Mercedes à demander l’examen, citant de nouvelles preuves.

Hamilton a dépassé Verstappen plus tard dans la course lors de la troisième tentative de victoire, après avoir surmonté des pénalités combinées, ce qui signifiait qu’il avait en fait dépassé tous les autres pilotes pour triompher après avoir vu son tour de pole position annulé lors des qualifications de vendredi.

Il a expliqué jeudi qu’il pensait que l’incident était typique d’une bataille serrée pour le championnat et qu’il n’avait rien à redire.

– Images embarquées –

« La raison pour laquelle j’ai dit cela, c’est parce que c’est juste la mentalité que vous devez adopter. Si vous vous asseyez dans la voiture et que vous vous plaignez, cela ne fera que vous retenir, alors je devais continuer à avancer », a-t-il déclaré.

« De plus, il est difficile de juger sur quelque chose dont vous n’avez pas vu tous les angles. Nous les avons examinés et nous avons maintenant un point de vue différent », a-t-il ajouté.

Lorsqu’on lui a demandé d’élaborer, il a ajouté: « Honnêtement, ce n’est pas quelque chose dans lequel je veux vraiment trop plonger. Je n’ai pas regardé tous les angles, j’ai vu les images embarquées, par exemple, qui sont sorties.

« J’essaie juste de me concentrer sur le fait que nous avons fait quelque chose de remarquable et d’inattendu… et j’essaye juste de ne pas me concentrer sur les aspects négatifs. En ce moment, l’équipe est en discussion, donc je les laisse faire », a-t-il déclaré. mentionné.

Verstappen était optimiste dans ses réponses à des questions similaires jeudi et a clairement indiqué qu’il reprendrait les mêmes actions défensives.

Il a dit que s’il avait tenté de se rendre et d’éviter tout incident, il aurait filé.

« Je n’avais pas besoin de regarder les images parce que je conduisais la voiture donc je savais exactement ce qui s’était passé », a-t-il dit sèchement, ajoutant qu’il n’était « pas vraiment surpris » que Mercedes ait lancé un processus de révision.

Le Néerlandais a ajouté qu’il n’était pas préoccupé par la perspective de se voir infliger une pénalité qui pourrait réduire son avance de points dans la course au titre.

Promu

« Je n’y pense même pas », a-t-il déclaré.

« Si cela arrive, ce n’est pas la fin du monde, mais encore une fois, je ne m’attends pas à ce que cela se produise parce que je pensais que c’était une course juste et difficile entre les deux gars qui se battent pour le championnat », a-t-il conclu.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest