Dustin Johnson remporte l'US Open 2016 malgré la confusion des pénalités


Oakmont:

Dustin Johnson a secoué le spectre d'une éventuelle controverse sur les pénalités, ne laissant aucun doute lors de sa première victoire majeure à l'US Open 2016 à Oakmont.

Avec un seul coup séparant Johnson de Shane Lowry au sommet du classement, l'US Golf Association a informé Johnson qu'il pourrait se voir infliger une pénalité après la ronde pour une infraction sur le cinquième green.

La balle de Johnson bougeait légèrement alors qu'il se préparait à putter pour la normale. Il a parlé avec un officiel du règlement et il a été déterminé qu'il n'avait pas fait bouger le ballon, donc aucune pénalité n'a été imposée à ce moment-là.

Mais avec la course au titre à son apogée, Johnson et ses plus proches rivaux sur le parcours ont été informés que les responsables de l'USGA prévoyaient de revoir la vidéo de l'incident après son tour.

C'était encore une autre complication majeure pour Johnson, le numéro six mondial qui a subi une série de quasi-accidents dans les plus grands événements de golf, y compris un trois putt au 72e trou de l'US Open de l'année dernière qui a remis le titre à Jordan Spieth.

Mais il garda sa concentration, et alors que Lowry disparaissait avec trois bogeys tardifs, toute l'affaire devint moins urgente.

Johnson a terminé en beauté, drainant calmement un putt de neuf pieds par à 17 et un petit birdie au dernier trou.

Lorsqu'une pénalité était effectivement imposée, il possédait toujours une marge de gain de trois coups.

La gestion de la question par l'USGA a fait sensation sur les médias sociaux, avec des golfeurs professionnels.

"C'est ridicule … Aucune pénalité pour DJ. Laissez le gars jouer sans cette merde dans la tête. Heure amateur de @USGA", a tweeté Rory McIlroy, qui a raté la coupe à Oakmont.

Spieth, qui a terminé son quatrième tour plus tôt, a ajouté: "Laissez-moi clarifier les choses … DJ ne s'en occupe pas. Il a été décidé qu'il ne l'a pas fait bouger. Maintenant, vous lui dites qu'il peut l'avoir fait? Maintenant? C'est une blague ? "

Brandt Snedeker, pro du PGA Tour, a tweeté: "Hé @USGA, il est impossible pour DJ de faire reculer la balle !!!!!!! #commonsense."

Le numéro un mondial Jason Day, qui a terminé à égalité pour le huitième six tirs derrière Johnson, a déclaré qu'il ne pouvait pas reprocher aux officiels d'avoir informé Johnson que la pénalité pouvait être infligée.

"Je préfère probablement le savoir. J'aime savoir où je suis dans le classement."

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest