Donald Sterling menace de poursuivre la NBA sans payer l'amende

Le propriétaire en guerre, Donald Sterling, qui a été banni à vie de la National Basketball Association, menace de poursuivre la ligue en justice, a rapporté jeudi Sports Illustrated.

Le propriétaire des Los Angeles Clippers, âgé de 80 ans, a également déclaré par l'intermédiaire d'un avocat qu'il ne prévoyait pas payer l'amende de 2,5 millions de dollars US que la ligue lui infligeait pour ses propos racistes.

L'avocat de Sterling, Maxwell Blecher, a écrit à la NBA dans une lettre affirmant que Sterling n'avait rien fait de mal et que "aucune sanction n'est justifiée", selon le magazine sportif américain.

Le rapport Sports Illustrated, cité par des sources anonymes, aurait déclaré que Blecher affirmait que le droit à une procédure régulière de Sterling avait été violé et qu'il n'avait violé aucun article de la constitution de la ligue. Ce type de lettre est souvent le précurseur d’un procès.

Le rapport arrive le même jour que les Clippers ont été éliminés des séries éliminatoires après une victoire en franchise de 57 victoires en saison régulière. Le Thunder d’Oklahoma City a battu les Clippers 104 à 98 jeudi pour prendre la série 4-2 au deuxième tour.

L'entraîneur de Los Angeles, Doc Rivers, a déclaré qu'il s'agissait d'une scène émouvante dans le vestiaire après la défaite de jeudi, alors que la pression de jouer au milieu du chaos a finalement rattrapé ses joueurs.

"Les vestiaires n'étaient pas bons d'une manière triste", a déclaré Rivers. "C'était comme si tout ce qu'ils avaient vécu était sorti et ils avaient libéré toutes leurs émotions.

– 'Rien que je veuille traverser' –

"De toute évidence, ce n'est rien que quiconque veuille vivre. Rien que je veuille vivre."

Dans une interview avec CNN diffusée en début de semaine, Sterling a déclaré qu'il "n'était pas un raciste" et avait commis une "terrible" erreur en faisant des commentaires désobligeants sur des Noirs.

La controverse autour de Sterling a débuté le mois dernier lorsque le site de potins américain TMZ a publié un clip audio de Sterling disant à sa petite amie qu’elle ne devrait pas amener les Noirs aux jeux Clipper.

Dans les semaines qui ont suivi, la NBA a interdit Sterling de la ligue et lui a infligé une amende de 2,5 millions de dollars. La semaine dernière, la Ligue a nommé le directeur général par intérim, Dick Parsons, pour diriger les Clippers.

Le commissaire Adam Silver a également déclaré qu'il exhorterait ses collègues propriétaires à forcer Sterling à vendre l'équipe.

Informé jeudi que Sterling aurait déclaré à la ligue qu'il ne paierait pas l'amende de 2,5 millions de dollars, a rétorqué Rivers: "Je ne paierai pas non plus mes 25 000 $".

Rivers a été condamné à une amende de 25 000 $ par la NBA après avoir critiqué les officiels après le cinquième match de leur série du deuxième tour.

Rivers a déclaré que la pression du fiasco sur Sterling l’avait affecté physiquement et mentalement. Mais à travers tout cela, il a senti le besoin d'essayer de protéger ses joueurs pour qu'ils puissent se concentrer sur des victoires.

"Je sais que je suis fatigué", a déclaré Rivers. "Je vais aller quelque part et perdre du poids. J'ai pris 40 kilos avec ce truc. Je me sentais juste obligé d'essayer de protéger nos gars."

Rivers a déclaré qu'il était confiant que la ligue ferait la bonne chose.

"J'ai confiance dans notre ligue qu'ils vont régler le problème. Beaucoup de confiance", a-t-il déclaré.

Rivers a déclaré qu'il serait définitivement de retour l'année prochaine, peu importe qui dirigera l'équipe.

"Je suis sous contrat. Je n'ai pas l'intention d'aller nulle part", a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest