Donald Sterling annule un accord avec Steve Ballmer

L'avocat Maxwell Blecher a déclaré lundi que Sterling avait l'intention de poursuivre le procès et ne signerait pas le contrat de vente.

 © AFP

Donald Sterling, le propriétaire des Clippers de Los Angeles, insiste sur le maintien de l’équipe de la National Basketball Association (NBA) et sur la vente de 2 milliards de dollars à l’ancien PDG de Microsoft, Steve Ballmer, a annoncé son avocat.

L'avocat Maxwell Blecher a déclaré lundi que Sterling avait l'intention de poursuivre le procès et ne signerait pas le contrat de vente.

Sterling a annoncé par l’intermédiaire de son avocat qu’il avait abandonné la poursuite et avait accepté de vendre les Clippers à Steve Ballmer pour 2 milliards de dollars. Ses propos racistes avaient incité le commissaire de la NBA, Adam Silver, à l'interdire à vie.

La poursuite allègue que la ligue a violé les droits constitutionnels en se fondant sur des informations "illégales" extraites des archives contenant des remarques racistes qu'il a faites à une petite amie.

Il a également déclaré que la ligue avait violé le contrat en condamnant une amende de 2,5 millions de dollars à Sterling et violé les lois antitrust en tentant de forcer une vente.

Blecher a déclaré que l'accord était annulé et que Sterling avait décidé de protéger ses droits après avoir appris que la NBA n'allait pas annuler son interdiction à vie et son amende.

Sterling a répété ses excuses pour sa remarque sur le racisme lors d'une conversation privée. "Je ne voulais pas vendre les Clippers de Los Angeles. Je travaille depuis 33 ans pour constituer l'équipe", a déclaré Sterling dans un communiqué.

Il pense que Silver a fait le choix en toute hâte en forçant la vente, en l'interdisant à vie et en lui infligeant une amende.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest