Des protège-cou obligatoires "pas très loin" après Steve Smith abattu par Jofra Archer

Celles-ci ont maintenant été adoptées par le Conseil international de cricket et ont été utilisées pour la première fois lorsque Smith a été remplacé par Marnus Labuschagne dimanche contre l'Angleterre à Lord's après que des médecins l'aient jugé inapte à continuer.

L’enquête sur la mort de Hughes a également recommandé à des joueurs de première classe d’Australie de porter un casque conforme aux normes britanniques en matière de sécurité tout en luttant contre le rythme moyen ou le bowling rapide.

Cela incluait l'utilisation de protège-cou spécialement conçus, appelés StemGuards.

Mais ils ne sont pas obligatoires et Smith, qui s’est effondré au premier abord après que le ballon vicieux de Jofra Archer se soit enfoncé dans la nuque, dans des scènes rappelant l’incident de Hughes, ne portait pas de protège-nuque.

Il a dit par la suite qu'ils l'avaient rendu claustrophobe et inconfortable.

Alex Kountouris, responsable des sciences du sport et de la médecine du sport chez Cricket Australia, a déclaré que ce n'était qu'une question de temps avant de devenir obligatoire, révélant que le Conseil international du cricket, le Cricket Australia, le conseil du cricket d'Angleterre et du pays de Galles et les fabricants de casques avaient récemment achevé un important examen.

Essais de joueur

"Les fabricants de casques ont agi comme il se doit et ont sorti des produits (après le décès de Hughes). Ils ne savaient pas vraiment quel était le mécanisme, ce qu'ils essayaient exactement de protéger ou ce genre de choses", a déclaré Kountouris au Sydney Morning Herald.

"Mais depuis ce temps, nous avons fait beaucoup de recherches. Nous avons en fait une assez bonne compréhension de cela à présent. Avant, nous ne connaissions pas le bon équipement que nous approuvions."

Il y avait maintenant un accord sur ce à quoi devrait ressembler la norme, y compris la taille et la zone à couvrir et les propriétés de la force qu'elle devrait avoir.

Kountouris a déclaré qu'il faudrait environ six mois aux fabricants pour terminer le produit mis à niveau, qui serait ensuite testé par les joueurs.

"Évidemment, à un moment donné, nous voulons imposer le port du vêtement, mais nous voulons nous assurer que nous avons les bons produits. Nous n'avons pas vu ce que sont les produits pour le moment", a-t-il déclaré.

"Quand nous en serons là, je pense que nous serons à l'aise pour dire: 'Faisons-en une exigence'. Il reste encore un peu de temps, mais nous ne sommes pas loin."

Peter Brukner, ancien médecin de l'équipe australienne de 2012 à 2017, s'est dit surpris que certains des meilleurs joueurs ne portent toujours pas de protège-nuque.

"Je pense que cela devrait être (obligatoire)", a-t-il déclaré au journal australien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest