Des locataires réalisent une vidéo «  bizarre '' de la maison du crime Oscar Pistorius


Johannesburg:

Deux hommes sud-africains qui louent la maison où Oscar Pistorius a abattu sa petite amie sont apparus dans une vidéo montrant la salle de bain où le crime a eu lieu et se vantant du potentiel de la propriété en tant que lieu de fête.

David Scott, 33 ans, et Kagiso Mokoape, 23 ans, ont fait visiter à une équipe de télévision locale une visite de la maison de Pretoria où Pistorius a tué Reeva Steenkamp en 2013.

"C'est définitivement une maison d'artiste. Oscar a construit cette maison pour divertir", a déclaré Scott sur la vidéo en serrant une boîte de bière. "Les filles sexy peuvent s'inviter."

«Chaque week-end, ça va descendre ici», a ajouté Mokoape.

Après la diffusion des images sur Internet lundi, Scott a déclaré que les deux hommes, partenaires commerciaux, avaient été filmés par la chaîne d'information locale Netwerk24.

"Ils sont venus à la maison pour nous interviewer pour promouvoir notre entreprise", a déclaré Scott au journal Rekord. (Pistorius espère obtenir la libération conditionnelle comme cas d'examen par un groupe spécial)

"Nous étions détendus et nous donnions notre propre opinion car ils nous ont dit qu'ils ne nous enregistraient pas."

Pistorius a été reconnu coupable l'an dernier d'homicide coupable – une accusation équivalente à un homicide involontaire coupable – après avoir dit qu'il avait pris Steenkamp pour un intrus.

Les deux hommes ont été filmés debout dans la salle de bain où Pistorius a tiré sur Steenkamp à travers une porte de toilettes verrouillée, Scott donnant sa propre version du meurtre.

«Ils se sont disputés … il l'a poursuivie, elle s'est enfuie, s'est enfermée dans la salle de bain», a déclaré Scott. "(Elle) a dit qu'elle allait téléphoner à quelqu'un et il lui a tiré dessus. C'est ce qui s'est passé."

Le journal Star a déclaré que la porte-parole de la famille Pistorius, Anneliese Burgess, a qualifié la vidéo de "bizarre".

Pistorius, condamné à cinq ans de prison, devait être libéré en août, mais sa libération conditionnelle a été retardée à plusieurs reprises dans une longue bataille juridique.

La commission des libérations conditionnelles se réunira à nouveau jeudi pour reconsidérer son cas de libération en résidence surveillée.

L'athlète paralympique de renommée mondiale a vendu la maison pour couvrir les frais juridiques et elle aurait été achetée par un consultant minier.

"Je me sens mal pour les parents de Reeva et mon cœur va à sa famille. Ce qu'il a fait était mal", a déclaré Mokoape dans la vidéo.

Le site Web News24 a déclaré que Scott s'était excusé pour la vidéo, admettant qu'elle avait donné un "message totalement faux".

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest