Coupe du monde de hockey 2018: la Belgique bat les Pays-Bas en fusillade pour remporter le titre

Ce fut un grand jour pour le hockey belge puisque le pays a enregistré son deuxième plus grand titre international après la médaille d'argent aux Jeux olympiques de 2016 à Rio.

Lors de la dernière édition de la Coupe du monde à La Haye aux Pays-Bas, la Belgique avait terminé cinquième.

Les Pays-Bas, en revanche, n'ont pas réussi à égaler le record du Pakistan d'un quatrième titre mondial pour la deuxième édition consécutive.

Les Néerlandais avaient terminé finalistes jusqu'en Australie quatre ans plus tôt devant leur public. Ils ont remporté leur dernier titre en Coupe du monde en 1998 à Utrecht.

Incidemment, c'était le deuxième match consécutif des Pays-Bas à être battu en tournoi après leur victoire contre l'Australie en demi-finale samedi.

Lors de la fusillade de dimanche, le gardien belge Vincent Vanasch a devancé son homologue néerlandais Pirmin Blaak en effectuant quatre arrêts pour donner à son équipe son premier titre en Coupe du monde. T

Il n’ya pratiquement rien qui sépare les deux parties dans la fusillade, elles ont été nivelées 2-2 après cinq essais. Alors que Jeroen Hertzberger et Jonas de Geus ont marqué pour les Pays-Bas, Florent van Aubel et Victor Wegnez ont été ciblés pour la Belgique.

Cependant, la fusillade n’était pas sans drame, car la Belgique avait besoin d’Arthur de Sloover pour marquer sa cinquième et dernière tentative de victoire et il l’a fait, entraînant le banc des Red Lions dans une fête effrénée.

Mais le gardien néerlandais a demandé un renvoi pour un pied et celui-ci a été retiré après que la retransmission télévisée a montré que le ballon touchait bien les pieds de De Sloover pendant qu'il poussait dans le filet, au-delà de Blaak.

Le renversement a provoqué la mort subite du match et la Belgique a confié à Van Aubel la première occasion et l’a dûment convertie.

Les Pays-Bas ont alors marqué et poursuivi la mort subite, mais Hertzberger a faibli cette fois alors que le gardien belge Vanasch a réussi un autre superbe arrêt pour donner à son équipe la plus grosse victoire de sa carrière.

Plus tôt dans la journée, l’Australie a battu l’Angleterre 8-1 pour remporter la médaille de bronze.

La lutte pour le titre, qui a été témoin de nul autre que la légende du cricket Sachin Tendulkar et du ministre en chef de l'Odisha Naveen Patnaik, s'est avérée être une compétition acharnée entre les deux équipes européennes.

Alors que les Pays-Bas ont pris les devants et attaqué de manière continue au cours des deux premiers trimestres, la Belgique a fait un retour en force après le changement de volée.

La Belgique a pourtant eu la première chance, mais la déviation de Tom Boon à la deuxième minute a été très large. Quelques minutes plus tard, l'inverse de Hertzberger a frappé le filet latéral.

C'était un slugfest au milieu de terrain entre les deux équipes car les deux créaient des occasions mais manquaient de la touche finale à l'intérieur du cercle adverse.

Les Pays-Bas ont eu deux coins de pénalité dans le match, mais les Red Lions se sont défendus avec acharnement pour leur refuser toute avance.

La Belgique, par contre, n'a pas réussi à obtenir un seul coin de pénalité dans le match. Deux minutes après la pause, le tir du skipper belge Thomas Briels a été sauvé par le gardien néerlandais Blaak.

La Belgique a insisté dans les 10 dernières minutes du match, mettant une pression sans faille sur la défense néerlandaise, mais une percée leur a échappé.

(Avec des entrées PTI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest