Coupe du monde de football : le footballeur australien gay « a peur » de jouer au Qatar

Le footballeur australien Josh Cavallo, qui a révélé son homosexualité le mois dernier, a révélé qu’il aurait peur de jouer à la prochaine Coupe du monde de football au Qatar en raison de la criminalisation de l’homosexualité par le pays. Le joueur de 21 ans, qui joue pour Adelaide United dans la A-League australienne, est le seul footballeur gay connu à jouer dans une ligue masculine de haut niveau. Son annonce le mois dernier a été saluée par le monde entier, notamment par le légendaire attaquant suédois Zlatan Ibrahimovic et l’animatrice de talk-show américaine Ellen DeGeneres.

Mais le milieu de terrain – qui a joué pour l’Australie au niveau des moins de 20 ans mais n’a pas encore été appelé pour l’équipe senior – a indiqué qu’il n’était pas sûr de ce qu’il ferait s’il était sélectionné pour jouer à la Coupe du monde 2022.

« J’ai lu quelque chose du genre [they] donner la peine de mort aux homosexuels au Qatar, c’est donc quelque chose qui me fait très peur [of] et je ne voudrais pas vraiment aller au Qatar pour ça », a-t-il déclaré au podcast du Guardian’s Today in Focus.

« Et cela m’attriste. En fin de compte, la Coupe du monde est au Qatar et l’une des plus grandes réalisations en tant que footballeur professionnel est de jouer pour votre pays, et de savoir que c’est dans un pays qui ne soutient pas les homosexuels les gens et nous met en danger notre propre vie, cela me fait peur et me fait réévaluer – est-ce que ma vie est plus importante que de faire quelque chose de vraiment bien dans ma carrière ? »

Depuis qu’il a été sélectionné comme hôte en 2010, le Qatar a fait l’objet de vives critiques pour son traitement des personnes LGBT, ainsi que pour son bilan en matière de droits des femmes et de problèmes liés au travail.

L’année dernière, un rapport de l’Association internationale des lesbiennes, gays, bisexuels, trans et intersexes (ILGA) a indiqué que des sources ont indiqué que la peine de mort pourrait potentiellement être utilisée comme punition pour les relations homosexuelles consensuelles au Qatar.

Le directeur général de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022, Nasser al-Khater, a déclaré en 2019 que « tout fan, de tout sexe, orientation (sexuelle), religion, race (devrait) être assuré que le Qatar est l’un des pays les plus sûrs en le monde – et ils seront tous les bienvenus ici ».

Cependant, il a souligné que « les démonstrations publiques d’affection sont mal vues, cela ne fait pas partie de notre culture – mais cela va de manière générale à tout le monde ».

La dernière Coupe du monde a eu lieu en Russie, où l’activisme queer a été sévèrement restreint en vertu d’une loi de 2013 sur la « propagande gay » interdisant la promotion de « relations sexuelles non traditionnelles » auprès des mineurs.

Promu

Malgré l’immense popularité du football dans le monde, seuls quelques footballeurs masculins se sont révélés homosexuels, principalement après leur retraite pour éviter la perspective de railleries sur les terrasses.

Le premier joueur professionnel à sortir tout en jouant était le Britannique Justin Fashanu en 1990, mais il n’a jamais été accepté dans le jeu et s’est pendu en 1998.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest