Coupe d’Afrique des Nations: Andre Ayew Jibe après que le Ghana ait tenu alors que le Maroc se qualifie pour les 16 derniers

Le capitaine ghanéen Andre Ayew a qualifié le Gabon de « petite équipe » alors qu’un égaliseur tardif controversé a vu l’affrontement de la Coupe d’Afrique des Nations de vendredi entre les deux équipes se terminer 1-1 après que les prétendants au titre, le Maroc, ont obtenu leur place dans les 16 derniers. -les champions à temps sont en passe de remporter leur première victoire dans le groupe C, mais Jim Allevinah a explosé dans un superbe égaliseur à la 88e minute qui a mis le Gabon au bord du prochain tour mais a laissé les espoirs du Ghana sur le fil du rasoir. Les Black Stars étaient furieux que le Gabon ait marqué après avoir choisi de ne pas renvoyer le ballon lorsque le Ghana l’a mis hors jeu alors que le milieu de terrain Daniel-Kofi Kyereh s’est blessé.

« C’était très petit pour eux, mais c’est comme ça avec les petites équipes », a déclaré Ayew.

« Nous avons mis le ballon hors jeu, et c’est le fair-play dans le football de rendre le ballon. S’ils avaient fait cela, ils n’auraient pas marqué. Ils n’ont eu aucune chance. »

Un match de bousculade a éclaté sur le terrain à temps plein et le Ghanéen Benjamin Tetteh a reçu un carton rouge.

C’est un beau résultat pour le Gabon qui s’est de nouveau retrouvé privé de l’attaquant vedette Pierre-Emerick Aubameyang et du milieu de terrain Mario Lemina.

Le duo a raté la première victoire de l’équipe contre les Comores après avoir été testé positif au Covid-19 et a raté ce match après que des résidus de leur infection aient été détectés dans leur test négatif à la veille du match.

Le Sénégal a tenu

Le Ghana n’a qu’un point, avec le Gabon sur quatre et le Maroc sur le maximum de six en deux matches après avoir battu les Comores 2-0 plus tôt dans le même stade Ahmadou Ahidjo à Yaoundé.

Selim Amallah a donné une avance rapide aux champions de 1976, puis a mis en place le remplaçant Zakaria Aboukhlal pour sceller la victoire à une minute du temps.

Entre les deux, le Maroc était régulièrement frustré alors que Nayef Aguerd frappait le dessous de la barre transversale d’une tête et que le gardien comorien Salim Ben Boina réalisait des arrêts héroïques.

Boina, qui joue dans le cinquième niveau régional amateur français, a réalisé un remarquable quadruple arrêt sur sa ligne et a évité un penalty tardif de Youssef En-Nesyri.

Le Maroc n’a besoin que d’un match nul contre le Gabon pour terminer vainqueur de groupe tandis que les Comores, la nation insulaire de l’océan Indien, sont toujours à la recherche de leur premier but et d’un point pour leur toute première Coupe des Nations.

Jusqu’à présent, les buts ont été rares tout au long de la Coupe des Nations, avec seulement cinq des 18 matches disputés avec plus d’un but.

Après avoir perdu la finale 2019 contre l’Algérie, le Sénégal a de grands espoirs de remporter enfin un premier titre continental au Cameroun, mais il lui a fallu un penalty de Sadio Mane à la 97e minute pour battre le Zimbabwe 1-0 lors de son match d’ouverture et vendredi, il a fait match nul 0-0 avec les voisins ouest-africains de la Guinée à Bafoussam.

Alors que Mane se heurtait à son coéquipier de Liverpool, Naby Keita, le match nul terne dans la capitale de la région ouest du Cameroun a laissé les deux équipes bien placées pour se qualifier du groupe B.

Rêver du Malawi

Le Sénégal et la Guinée sont assis sur quatre points tandis que le Malawi est juste derrière eux après être revenu de l’arrière pour triompher 2-1 contre le Zimbabwe.

Apparaissant à leur troisième Coupe des Nations seulement, les Flames du Malawi n’ont remporté que leur deuxième victoire en finale et disputeront leur dernier match contre le Sénégal avec une chance de se qualifier pour les huitièmes de finale.

Ishmael Wadi a dirigé le Zimbabwe en tête à la 38e minute mais Frank Mhango des Orlando Pirates a rapidement égalisé puis a marqué le vainqueur juste avant l’heure de jeu.

Alors que le Malawi rêve d’atteindre la phase à élimination directe pour la première fois, le Zimbabwe n’a remporté aucun de ses huit derniers matchs en finale de la CAN.

L’entraîneur des Warriors, Norman Mapeza, a admis que leurs chances de se qualifier pour les huitièmes de finale étaient minces, affirmant que « notre seul espoir est de se qualifier en tant que troisième équipe et pour ce faire, nous devons battre une bonne équipe guinéenne de manière convaincante ».

Promu

Il n’y a que deux matches samedi, avec le Nigeria affrontant le Soudan et l’Egypte de Mohamed Salah, sept fois champion du record, affrontant la Guinée-Bissau à Garoua dans le groupe D.

(Cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et est générée automatiquement à partir d’un flux syndiqué.)

Sujets évoqués dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest