Coronavirus: Mo Farah n'a aucun scrupule face au retard des Jeux Olympiques de Tokyo


Le grand britannique Mo Farah a insisté sur le fait qu'il avait toujours l'intention de participer aux Jeux olympiques de Tokyo même s'ils ont été retardés d'un an par le coronavirus. La semaine dernière, les Jeux de 2020 ont été reportés en raison de l'épidémie mondiale de COVID-19 et se dérouleront désormais du 23 juillet au 8 août 2021. Farah aura célébré son 38e anniversaire au moment des Jeux reprogrammés et les athlètes craignent qui avait prévu d'être en pleine forme cette année pourrait ne pas atteindre les mêmes sommets dans 12 mois.

Mais le quadruple médaillé d'or olympique a soutenu le report et était catégorique que cela n'affecterait pas sa capacité à concourir.

"Les Jeux olympiques ont été la dernière chose à être annulée. D'une certaine manière, c'est décevant, ils ont été annulés, mais je suis heureux qu'ils aient été annulés", a déclaré Farah à la radio Talksport vendredi.

Farah, qui a remporté l'or aux Jeux olympiques du 5000 et du 10000 mètres aux Jeux de Londres 2012 et de Rio 2016, a ajouté qu'un délai était préférable à d'essayer de participer à des Jeux olympiques sans temps d'entraînement suffisant ni courses d'échauffement.

"D'une certaine manière, nous aurions pu être dans une situation bien pire, il n'y a pas de courses qui y ont précédé, les athlètes ne peuvent pas se tester", a-t-il déclaré.

"J'aurais probablement besoin d'environ six, sept, huit courses à l'avance pour voir dans quelle forme je suis", a expliqué Farah. «C'est ce que c'est et cela nous donne une autre année de préparation.

«Pour le moment, personne ne pense à ça. Je cours toujours tous les jours, essayant juste de traverser cette période de crise.

"Ce n'est pas seulement le sport, cela affecte tout ce que nous faisons. C'est une situation difficile pour tout le monde et en particulier pour les personnes âgées, les plus vulnérables.

Promu

"Nous devons juste rester ensemble, rester forts. Nous devons juste passer à travers ça. C'est un test pour partout dans le monde et ça grandit."

Farah a été confronté à des questions répétées sur sa relation avec l'ancien entraîneur Alberto Salazar, qui a été banni de quatre ans d'athlétisme en octobre pour violations de dopage, bien que rien n'indique un acte répréhensible de la part du coureur d'origine somalienne.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest