Coronavirus: la décision de World Athletics de suspendre la période de qualification olympique "Coup dur" pour les athlètes indiens, déclare l'entraîneur


La décision de World Athletics de suspendre la période de qualification olympique jusqu'à la fin du mois de novembre a porté un coup dur aux compétiteurs indiens d'athlétisme visant Tokyo, qui espéraient passer les compétitions nationales provisoirement programmées plus tard cette année. Les événements ne sont pas encore confirmés compte tenu de l'aggravation de la pandémie de COVID-19, qui a contraint le pays à un verrouillage. World Athletics a suspendu mardi la période de qualification pour les Jeux de Tokyo du 6 avril au 30 novembre 2020, après consultation de sa commission des athlètes, des présidents des associations continentales et du Conseil.

Au cours de cette période, les résultats obtenus lors de toute compétition ne seront pas pris en compte pour les normes d'entrée aux Jeux de Tokyo ou les classements mondiaux, dont la publication sera également suspendue.

L'entraîneur national en chef adjoint de l'Inde Radhakrishnan Nair a déclaré que cette décision décevrait de nombreux athlètes indiens.

"La décision de World Athletics sera un coup dur pour Tejinder Pal Singh Toor (lancer du poids), Anu Rani (lancer du javelot), M Sreeshankar (saut en longueur) et le sprinter Dutee Chand", a déclaré Nair à PTI de NIS-Patiala.

Le sprinter star Hima Das n'est pas encore qualifié pour les Jeux de Tokyo.

L'espoir de médaille olympique Neeraj Chopra, son coéquipier de lancer du javelot Shivpal Singh, l'équipe de relais mixte 4x400m, KT Irfan (course de 20 km hommes), Bhawna Jat (20 km de marche femmes) et Avinash sable (3000m steeple) se sont déjà qualifiés pour le Jeux de Tokyo.

L'organisme mondial a déclaré que les athlètes qui ont déjà satisfait à la norme d'entrée olympique depuis le début de la période de qualification en 2019 resteront qualifiés.

Interrogé sur la justification de la décision de World Athletics de geler la période de qualification jusqu'à la fin novembre, Nair a déclaré: «Je pense que de nombreux pays ne sont pas sûrs de quand la situation du COVID-19 ira bien et pourra commencer à s'entraîner.

"De plus, il n'est pas bon de donner aux athlètes près de deux ans comme période de qualification."

La période de qualification pour la plupart des épreuves, à l'exception des courses de longue distance et de la marche à pied, a commencé en mai 2019 et devait se terminer en juin de cette année.

Mais après que les Jeux olympiques aient été repoussés à 2021 en raison de la pandémie, la période de qualification reprendra désormais du 1er décembre 2020 au 29 juin 2021.

Nair a déclaré que la Fédération indienne d'athlétisme espère organiser les championnats nationaux inter-États et l'Open national en septembre et octobre, mais la performance des athlètes n'est peut-être pas exactement la meilleure car ils ne seront pas pris en compte pour la qualification olympique.

"Que faire? Nous ne pouvons rien faire. Nous organiserons les championnats nationaux en septembre et octobre si la situation s'améliore", a déclaré Nair, l'un des entraîneurs les plus qualifiés du pays.

World Athletics a déclaré que les résultats dans l'intervalle du 6 avril au 30 novembre 2020 continueraient d'être enregistrés à des fins statistiques, y compris pour les records du monde, sous réserve des conditions applicables.

Promu

Mais ils ne seront pas utilisés pour établir le statut de qualification d'un athlète pour les Jeux olympiques.

La période totale de qualification, qui a commencé en 2019, sera quatre mois de plus qu'elle ne l'était à l'origine avant le report des Jeux olympiques.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest