Coronavirus: la boxeuse Sarita Devi bat COVID-19, pour rester en quarantaine pour le bien de son fils


L’ancienne boxeuse championne du monde L Sarita Devi s’est remise du COVID-19 mais s’est mise en quarantaine loin de chez elle à Imphal pendant au moins 10 jours pour s’assurer que « le bien-être de son jeune fils ne soit pas compromis ». La femme de 38 ans avait été testée positive pour le virus redouté le 17 août avec son mari Thoiba Singh. Elle a été libérée d’un établissement de soins lundi après avoir renvoyé un test négatif.

«Je suis revenue hier après un test négatif. Mon mari a été renvoyé la semaine dernière mais j’ai dû passer quelques jours de plus au centre de soins COVID après que mon test soit devenu positif. Mais heureusement, je suis hors de là maintenant», a déclaré Sarita à PTI.

Elle s’est logée à l’auberge de son académie près de chez elle à Imphal pour s’assurer que son fils de sept ans, Tomthin, ne court aucun risque. L’enfant avait été testé négatif pour le virus le mois dernier.

« Si j’étais rentré chez moi, il serait venu en courant vers moi. Et je ne peux pas prendre ce risque. Pour lui, j’ai décidé de m’isoler dans l’auberge de mon académie », dit-elle.

«Mon mari est également ici, mais il partira car son isolement sera terminé dans les prochains jours car il a été libéré avant moi», a-t-elle ajouté.

Sarita était principalement asymptomatique pendant la durée de sa maladie, ne ressentant qu’une légère fièvre pendant une journée et un nez bouché.

«J’ai eu un léger rhume quand je me suis fait tester avec mon mari. Cela m’a attristé au début parce que mon enfant, qui a été testé négatif, est parti de l’établissement en pleurant. Il m’appelait. C’était difficile à gérer». se souvient-elle.

« Mais ensuite, j’ai vu tellement de gens se battre et je me suis dit que je ne pouvais pas laisser un virus me vaincre. La résolution aide, vous ne pouvez pas la perdre mentalement. Rester forte dans l’esprit est important pour vaincre ce virus », at-elle m’a dit.

Sarita est médaillée de bronze aux Jeux asiatiques, en plus d’être cinq fois médaillée d’or aux championnats asiatiques.

Elle a été la deuxième boxeuse à être testée positive pour le virus après le légendaire Dingko Singh.

Dingko, médaillé d’or aux Jeux asiatiques qui lutte également contre le cancer, s’était remis de l’infection après avoir subi une hospitalisation d’un mois.

Sarita est l’une des boxeuses les plus anciennes et les plus décorées du pays.

Elle est devenue championne du monde dans l’édition 2006 et a ajouté deux médailles de bronze dans les éditions ultérieures. Elle est également médaillée d’argent aux Jeux du Commonwealth en plus d’être médaillée nationale.

Promu

«Un autre défi surmonté», dit-elle en riant, se référant à la terrible maladie dont elle s’est rétablie.

« Je suppose qu’un défi ici et là vous aide à rester sur vos gardes. »

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest