Chiragh Kumar, graveleux, prend la tête à trois temps lors de l'ouverture de Panasonic

Le golfeur indien Chiragh Kumar a fait preuve d'un formidable courage alors qu'il récupérait d'un début de match médiocre pour tirer six fantastiques de moins de 66 ans et prendre une confortable avance en trois temps à la mi-étape du USD Open, doté de 400 000 USD, vendredi.

Le joueur de 31 ans a laissé tomber deux bogeys dans les quatre premiers trous et a terminé la journée avec un boguey, mais il a décoché neuf tirs au but pour porter son total de deux jours à onze sous le total de 133 ici.

Le leader nocturne du Sri Lanka Mithun Perera, qui cherche à remporter son premier titre sur le circuit asiatique, a ramené à la maison deux sous-officiers de moins de 70 ans qui ont glissé à la deuxième position, suivis du duo bangladais Siddikur Rahman et Zamal Hossain et du Thaïlandais Pawin Ingkhapradit. place.

Trois autres Indiens faisaient partie du top 10 avec Vikrant Chopra (71, 68) et une sixième place à égalité, tandis que Shankar Das (69, 71) et S Chikka (69, 71), qui ont récemment défendu ses titres Take Solutions sur ADT Tour en Bengaluru ont été 8e à égalité au prestigieux parcours de golf de Delhi.

Cinq Indiens, Sanjay Kumar (70-71), Sujjan Singh (70-71), Amardip Malik (71-70), Jyoti Randhawa (69-72) et Mukesh Kumar (70-71) étaient à égalité à la 12e place, alors qu'ils étaient jeunes. Khalin Joshi (69-73) et le joueur local de la DGC, Rashid Khan (71-71) étaient à égalité au 18e rang après le deuxième tour.

Le finaliste de l'année dernière, Rahil Gangjee (70,74) et Gaganjeet Bhullar (71,73), cinq fois vainqueur du Tour Asiatique, a réussi à égaliser à égalité avec la 144ème place, tandis que la recrue Udayan Mane (77, 69) était à égalité 54ème. avec un total de deux sur 146.

Au total, 71 joueurs, dont 30 Indiens, ont été retenus à 147, tandis que Digvijay Singh (71, 76) avait remporté le titre en 2012 et Ashok Kumar (74,73) a également réussi à rester. pour l'action de week-end.

Dixième partant, Chirag a lâché des balles aux 11e et 13e trous, mais a ensuite frappé un patch sensationnel, enregistrant des coups du 15e au 18e trous à l'arrière et aux premier et deuxième rangs de l'avant.

Le golfeur de Delhi a ensuite ajouté trois autres birdies aux 5ème, 6ème et 7ème trous avant de terminer la journée avec un bogey au 9ème, manquant ainsi un putt de quatre pieds. Il a converti sept putts d'oiseaux d'une portée de 10 à 15 pieds au deuxième tour.

"J'ai eu un mauvais départ avec deux bogeys mais je me suis dit de ne pas le laisser m'arriver. Certains tombaient et d'autres pas, et je savais que je devais continuer. J'ai été patient jusqu'au bout et cette approche vient avec l'âge et maturité ", a déclaré Chirag, qui a terminé deuxième à l'Open Venetian de Macao il y a trois semaines.

"Je joue bien. Je saisis mes chances. Je savais donc que je ferais un bon score. Mais je souhaiterais avoir un peu plus de putts de birdie et finir plus haut que moi.

"J'étais déçu après avoir manqué un putt serré de birdie sur le 14e trou. C'était cinq pieds. Mais les choses se gâtent là après. J'ai eu une série de succès avec six birdies consécutives. J'ai réussi de bons tirs et la clé a été la clé ", a ajouté Chiragh, qui faisait partie de l'équipe indienne qui a remporté la médaille d'argent aux Jeux asiatiques de Doha en 2006.

Perera, qui avait perdu lors des barrages à trois barrages l'an dernier, a trébuché sur un double boguey au 13e trou lorsque son tir d'approche du fairway a rebondi dans les buissons. Cependant, le Sri-Lankais a bien récupéré en ramassant quatre oiselets en rentrant chez lui pour rester à moins de trois coups du leader.

"À DGC, un mauvais coup peut empêcher un bon tour. J'ai très bien joué, à l'exception du double bogey au 13e trou. J'étais sur le fairway, mais mon deuxième coup a dérapé dans la brousse, ce qui était décevant", a déclaré Perera. est le fils de Nandasena, un nom célèbre sur le vieux circuit asiatique dans les années 1980 et 1990.

"J'ai mieux joué qu'au golf par rapport à hier, mais dans l'ensemble, c'était une journée mitigée. J'ai frappé beaucoup de mes coups près du trou, mais je ne pouvais pas percer les putts. Je ne m'inquiéterai pas pour les deux prochains jours. Je vais essayer. pour obtenir plus de chiffres rouges et voir où cela me mène ", at-il ajouté.

Siddikur, qui a remporté une fois le parcours de Delhi et a terminé deuxième à trois reprises au cours des cinq dernières années, a eu du mal à prendre les devants.

"Je ne devrais pas faire pression sur moi même si Chiragh est en tête. Tout peut arriver ici. Un coup peut vous poser d'énormes problèmes ici. Je vais me concentrer sur mon propre jeu et c'est la clé d'un bon score."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest