Championnats du monde féminins de boxe AIBA 2018: L'AIBA retire son accréditation de l'ancienne championne du monde Stanimira Petrova pour ses accusations de corruption

L’ancienne médaillée d’or, Stanimira Petrova, a vu son accréditation au titre de championne du monde révoquée par l’Association internationale de boxe (AIBA) mardi, après que l’organe mondial ait déclaré que ses allégations de corruption par des juges n’étaient pas étayées par des preuves. La Bulgare, médaillée d’or de 54 kg lors de l'édition 2014, a accusé les juges de corruption après avoir perdu lundi son match de pré-quart de championnat du monde de 57 kg contre la indienne India Chahal. Sonia a remporté le combat dans une décision partagée 3-2. La décision de l’AIBA de révoquer l’accréditation de Petrova intervient un jour après que son entraîneur Petar Yosifov Lesov, ancien médaillé d’or olympique poids mouche, se soit vu interdire de lancer une bouteille d’eau à l’intérieur du ring après le combat.

La perte de l'accréditation empêchera Petrova d'accéder à la zone de compétition.

Dans un communiqué publié mardi, l'AIBA a déclaré que, de par sa conduite, Petrova avait manqué de respect à son adversaire, aux juges, à l'arbitre, aux organisateurs de la manifestation et à l'organe mondial lui-même.

L'incident sera également transmis à la commission disciplinaire de l'AIBA pour examen.

"Mme Petrova a fait des déclarations fausses et trompeuses concernant les responsables de l'AIBA. L'AIBA a donc décidé d'étendre le retrait de l'accréditation au boxeur bulgare Stanimira Petrova (57 kg) en raison de sa conduite inacceptable et antisportive", a déclaré le directeur exécutif de l'AIBA, Tom Virgets. m'a dit.

"Elle a montré un comportement inapproprié à la fin de son événement. Ses actions reflètent le fait que son entraîneur manque de respect et tente de nuire à la crédibilité de ce sport", a-t-il ajouté.

Virgets a déclaré que toute allégation devrait être étayée par une preuve, ce qui n'a pas été fait par Petrova.

"Nous devons changer la culture de nos entraîneurs et de nos athlètes à qui il est enseigné qu'il est acceptable de crier la corruption" sans fournir de preuves ", chaque fois qu'ils perdent leur combat. Nos entraîneurs et nos athlètes doivent développer des habitudes de sportivité", a déclaré Virgets.

"L'AIBA ne tolérera en aucun cas un tel comportement contre les valeurs de l'AIBA et son code de conduite."

Le haut officiel a également déclaré que le tournoi avait jusqu'à présent été organisé "dans le respect des normes les plus strictes en matière d'égalité des chances".

"L'AIBA a récemment mis en place de nombreuses garanties pour garantir l'équité au sein de la compétition et je suis très satisfait des résultats", a déclaré Virgets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest