Championnats du monde en salle IAAF: L'histoire est faite: chaque athlète au 400m est disqualifié

La confusion régnait alors que quelques athlètes participant aux Championnats du monde en salle de l'IAAF étaient passés du mauvais côté de l'histoire. Il y a eu un choc au 400m masculin puisque tous les coureurs de la troisième manche, dont deux grands favoris, ont été disqualifiés. C'était la première fois que chaque athlète était disqualifié d'une manche lors d'un grand championnat. Cette chaleur n'a pas bien commencé lorsque le médaillé d'argent en salle et le médaillé de bronze en plein air Abdalleleh Haroun, du Qatar, ont été envoyés faire leurs valises après avoir sauté le canon de départ de loin.

Lorsque la course a finalement débuté, Bralon Taplin, de Grenade, est sorti vainqueur, confirmant ainsi la fiche qui lui a permis de signer le cinquième temps le plus rapide en salle de tous les temps, avec 44,88 secondes à College Station le mois dernier.

Mais le Grenadan, qui a déclaré qu'il cherchait le rachat à Birmingham après avoir terminé quatrième à Portland, ainsi que les trois autres finisseurs, le Jamaïcain Steven Gayle, le Letton Austris Karpinskis et Alonzo Russell des Bahamas, ont ensuite été disqualifiés pour toutes les infractions commises.

La double championne olympique de sprint, Elaine Thompson, a mené une foule de favorites lors des rondes préliminaires du 60 m féminin en salle.

Thompson n’a pas frôlé les 6,98 secondes qu’elle a courues lors de la dernière saison en salle, mais la Jamaïcaine semblait plus que confortable alors qu’elle devenait la deuxième place derrière Marie Josee Ta Lou, de la Côte d’Ivoire, qui a remporté la manche en 7.17 secondes.

Ta Lou, médaillé d’argent en plein air aux 100 m et 200 m en plein air derrière Thompson, est l’un des grands favoris du titre du 60 m après ses victoires à Torun et à Glasgow.

(Avec entrées AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest