Championnats du monde de lutte: Gurpreet Singh se bat durement et les Naveen restent en lice pour la médaille

Les Indiens ont finalement eu le courage de se battre contre Gurpreet Singh, battu par l'ancien champion du monde Viktor Nemes, tandis que Naveen restait en lice pour la médaille lundi, à Nur-Sultan, avec un peu de chance. Naveen a été le premier à perdre face au champion panaméricain 2018 Oscar Pino Hinds par supériorité technique, mais le Cubain a atteint la finale pour aider l'Indien à rester en vie dans la catégorie des 130 kg du style gréco-romain.

Naveen doit maintenant gagner contre Heiki Nabi, d’Estonie, puis vaincre Murat Ramonov du Kirghizistan pour remporter la médaille de bronze.

Ce sont Gupreet Singh (77 kg) et Manish (60 kg) qui ont encouragé le camp indien déprimé en remportant leurs premiers tours respectifs de manière convaincante. Après des débuts sensationnels, Gurpreet a battu l'Autrichien Michael Wagner après s'être redressé difficilement, tandis que Manish a remporté son 1/16 de finale contre la Finlandaise Lauri Johannes Maekhonen par supériorité technique.

Gurpreet s'est ensuite battu contre le numéro deux mondial serbe pour se retirer du championnat.

"J'ai appris mes leçons. Le pouvoir et l'endurance ne suffiront pas. Et ce doit être une combinaison de deux techniques pour vaincre ces lutteurs", a déclaré Gurpreet à la PTI après son combat.

Le lutteur de Mohali a déclaré qu’il pensait réellement gagner une médaille et une qualification olympique.

"Je ne suis pas venu ici juste pour participer. Mais j'ai appris que je devais avoir plus de pouvoir dans mes bras. Maintenant, je vais essayer de gagner la qualification olympique à la compétition asiatique de l'année prochaine", a-t-il déclaré.

Au 1/16 de finale contre le Serbe numéro deux mondial, Gurpreet menait 1-0 après avoir obtenu un point de passivité et conservait la tête jusqu'à la fin de la première période.

En deuxième période, c'est Gurpreet qui a concédé un point sur la passivité, mais s'est échappé d'une position difficile au sol pour éviter plus de dégâts. Viktor, tout en essayant de pousser Gurpreet hors du tapis, perdit l'équilibre près du bord du cercle et tomba avec l'Indien sur lui, mais l'arbitre accorda quand même deux points au Serbe.

L'entraîneur indien Hargobind Singh a contesté l'appel mais a perdu et a perdu un point de plus.

Le Serbe a gardé son avance pour passer au tour suivant. Dans la justice poétique, Nemes a ensuite perdu son quart de finale contre Askhat Dilmoukhamedov de Kazakshtan, qui avait bénéficié d’un arbitrage discutable. Cela a toutefois mis fin aux espoirs de Gupreet d'obtenir un tour de repêchage.

Dans la catégorie très compétitive des 60 kg, Manish s'est retrouvé menacé de 0 à 3 après avoir perdu son premier point pour la passivité, mais l'a brillamment retourné, enregistrant 11 points d'affilée pour gagner par supériorité technique.

Manish était plus rapide et plus agressif sur le tapis alors que le Finlandais attaquait à peine. Cependant, lors de son prochain combat contre le numéro trois mondial de la Moldavie, Victor Ciobanu, Manish a perdu face à la supériorité technique.

Le Moldave a par la suite perdu un quart de finale disputée contre le lutteur japonais Kenichiro Fumita, épelant le renversement de Manish.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest