Championnats du monde de gymnastique artistique: de nombreux gymnastes indiens à la recherche de places olympiques

La médaille est une idée un peu exagérée et les gymnastes indiens, sans un blessé Dipa Karmakar, devront faire face à une tâche ardue lorsqu’ils commenceront leur campagne aux Championnats du monde de gymnastique artistique à Stuttgart, en Allemagne, vendredi. La seule Indienne à s'être qualifiée pour les Jeux olympiques, Dipa, qui a terminé quatrième aux finales du saut de cheval aux Jeux de Rio, reste la première gymnaste du pays, mais elle est exclue du tournoi après avoir échoué à se remettre d'une blessure au genou. En l'absence de Dipa, il incombera à Pranati Nayak, Pranati Das et Aruna Budda Reddy de faire une différence dans la catégorie féminine après leur sélection dans l'équipe indienne composée de six membres le mois dernier.

Pranati Nayak avait remporté la médaille de bronze au saut de cheval aux Championnats Asiatiques de gymnastique artistique senior en Mongolie plus tôt cette année, tandis qu'Aruna avait remporté la médaille de bronze à la Coupe du monde de gymnastique 2018.

Mais les Championnats du Monde sont un jeu de balle différent où même atteindre les finales s'est révélé être une tâche difficile pour les gymnastes indiennes dans le passé.

Chez les hommes, l'accent sera mis sur Ashish Kumar, médaillé de bronze aux Jeux asiatiques de 2010, et sur l'équipe, Yogeshwar Singh et Aditya Singh Rana.

Les quotas olympiques seront également à gagner avec les neuf meilleures équipes de chaque discipline (à l'exception des trois déjà qualifiées à partir de 2018) prêtes à se qualifier pour les Jeux de Tokyo.

Les matchs olympiques individuels seront également en jeu, car les 12 meilleurs gymnastes masculins et les 20 meilleures gymnastes féminines, qui seront déterminés par le classement dans les concours complets, seront qualifiés pour les Jeux de Tokyo.

De plus, les trois meilleurs gymnastes de chaque finale par engins, à l'exception de ceux des équipes qualifiées, réserveront également leurs billets pour les Jeux olympiques.

Parmi les Indiens, Ashish, Pranati Nayak et Aruna ont relativement bien réussi dans le passé et on attend d'eux qu'ils atteignent au moins la finale.

Cependant, finir dans le trio de tête sera loin d'être possible, voire impossible, compte tenu du fait que la cinquième place de Dipa en saut de cheval aux Championnats du monde 2015 reste la meilleure performance de l'Inde dans le tournoi à ce jour.

À la veille du tournoi, Riyaz Bhati, vice-président de la Fédération de gymnastique de l'Inde, a apporté son soutien aux gymnastes.

"J'assure un soutien allant jusqu'à 20 lakh pour les gymnastes qui se qualifieront pour les Jeux olympiques pour leur entraînement", a déclaré Riyaz, qui est à la tête de la délégation indienne.

Pour Ashish et Aruna, c’est un bon retour dans l’équipe nationale après avoir lutté contre une mauvaise forme de la fin.

Ashish, 29 ans, n’a pas été en forme depuis les Jeux du Commonwealth de la Gold Coast de l’année dernière.

Il n’a pas réussi à faire une bonne performance lors de la Coupe du monde de Croatie en mai et n’a pas pu participer aux Championnats d’Asie en Mongolie en juin.

Cependant, un entraînement en Pologne semble avoir donné beaucoup de confiance à Ashish et Aruna, qui ont réussi à se classer parmi les trois premiers aux essais de sélection du mois dernier.

Alors que Ashish a obtenu le meilleur score avec 78,7 points, Aruna a obtenu un score de 49,05 pour se qualifier.

Pranati Nayak (50,75), entre autres, est devenue la meilleure marqueur de la section féminine, suivie de Pranati Das (49,1).

Chez les hommes, Yogeshwar Singh (77,6) et Aditya Singh Rana (77,5) ont respectivement terminé deuxième et troisième aux essais.

Cependant, les gymnastes indiens devront faire bien plus que leur poids pour sauver tout espoir de réserver une place olympique pour cette épreuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest