Championnats du monde d'athlétisme: les équipes de relais indiennes cherchent à obtenir des quotas pour les Jeux olympiques

La Fédération indienne d'athlétisme (AFI) a reçu beaucoup de critiques pour sa gestion des blessures.

Neeraj (qui se qualifiait aussi pour les championnats mondiaux) aurait au moins donné un peu d'espoir, mais Hima n'a jamais été dans la scène du 400m qu'elle a eu avec son animal de compagnie, terminant devant son record personnel de 50,79, qu'elle a enregistré lors des Jeux asiatiques l'an dernier. – dans les sept courses et deux dans les deux derniers mois.

Il est difficile de prédire qui parmi les Indiens atteindra la finale, même si l'AFI place ses espoirs dans les trois relais 4x400m, en particulier le 4x400m mixte qui fait ses débuts aux Championnats du monde.

Une médaille sera cependant interdite et le bronze du saut en longueur aux Mondiaux 2003 d’Anju Bobby George demeurera son seul succès.

Lors de la dernière édition à Londres en 2017, un seul Indien s'est qualifié pour la finale (Davinder Singh Kang au javelot masculin), tandis que les marcheurs et les marathoniens ont enregistré des performances décevantes.

Sur les 27 membres de l’équipe indienne, 13 ont été nommés pour les relais, mais Dharun Ayyasamy participera également au 400 m haies individuel.
Le détenteur du record national Muhammed Anas n’a pas été classé au 400m individuel alors qu’il avait franchi la barre des qualifications pour les Championnats du Monde, afin de renforcer les chances de l’équipe masculine du relais 4x400m de se qualifier pour la finale.

Les huit premières places de tous les relais se mériteront une place dans les Jeux olympiques de Tokyo en 2020, comme le souhaite l'Inde.

Hima a été initialement nommé dans l'équipe pour augmenter les chances de l'Inde au 4x400m féminin et au 4x400m mixte (l'Inde a remporté l'or aux Jeux asiatiques mais après la disqualification de Bahreïn en cas de relais mixte), mais l'entraîneur-chef national adjoint Radhakrishnan Nair pense toujours que le pays peut atteindre les finales mixtes 4x400m.

"Pas beaucoup de différence (avec le retrait de Hima). Nous devons être positifs et (je) crois toujours que nous pouvons atteindre la finale en relais mixte 4x400m", a déclaré Nair.

Parmi les autres athlètes, le jeune sauteur M Sreeshankar, le coureur du kilomètre Jinson Johnson et le lanceur de poids Tejinder Pal Singh Toor devront faire mieux que leur meilleur s'ils veulent atteindre la finale, tandis que le sprinteur Dutee Chand espère atteindre le 100m. demi finales.

Sreeshankar débutera la campagne indienne en qualifications lors de la ronde de qualification du saut en longueur masculin lors de la journée d'ouverture vendredi.

La note de qualification automatique pour les finales a été fixée à 8,15 m, bien que les sauteurs en dessous de cette marque puissent également avancer si suffisamment d’athlètes ne franchissent pas la distance limite pour se qualifier pour les 12 finalistes.

L'athlète du Kerala, âgé de 20 ans, a dépassé les 8,15 m à peine une fois dans sa carrière – un 8,20 m l'an dernier à l'Open National – bien que les responsables aient qualifié ce saut de monstrueux. Il a réalisé un record de 8,00 m cette année, ce qui lui permet de figurer parmi les meilleurs de la saison parmi les 27 cavaliers qui débuteront les qualifications.

Plus tard dans la journée, Ayyasamy et M P Jabir participeront aux épreuves de 400m haies masculin. Avec 48,80 m comme meilleur de la saison, Ayyasamy, qui a récemment récupéré d'une blessure, a plus de chances de se qualifier pour les demi-finales de la 5e manche que Jabir, qui courra plus tôt dans la première vague.

Les quatre premiers de chacune des cinq manches et les quatre suivants les plus rapides seront qualifiés pour les demi-finales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest