Championnats d’Asie de boxe: Amit Panghal, lié aux Jeux olympiques, « en colère » à propos de la défaite finale après sa meilleure performance en carrière


Il est toujours un peu en colère contre cette défaite « injuste » en finale, mais le boxeur indien Amit Panghal (52 kg) lié aux Jeux olympiques a décrit mercredi sa performance médaillée d’argent aux Championnats d’Asie de boxe comme la meilleure de sa carrière jusqu’à présent. Le boxeur de 25 ans originaire de l’Haryana était le champion en titre avant de s’incliner face à l’ancien ennemi juré, le champion du monde en titre de l’Ouzbékistan et champion olympique Shakhobidin Zoirov lors de la finale de l’épreuve à Dubaï. Le résultat était de 3-2 en faveur de l’Ouzbek et la protestation de l’équipe indienne, demandant une révision du deuxième tour du combat, a été rejetée par le jury.

« C’est de loin ma meilleure performance dans la catégorie des 52 kg. J’aurais dû gagner cette finale et j’étais en colère quand je ne l’ai pas fait », a déclaré Panghal, le champion en titre des Jeux asiatiques, à PTI dans une interview.

« J’avais tout donné et je sentais que je méritais de gagner mais ça va, ça peut arriver. C’était encore bien mieux que la dernière fois que j’ai perdu contre lui. Le score s’est réduit à 2-3, c’était 0-5 plus tôt », a-t-il déclaré en référence à la défaite finale du championnat du monde contre Zoirov en 2019.

« Le contingent a protesté contre la décision, nous aurions pu être un peu plus énergiques mais ça va, au moins nous avons essayé », a-t-il déclaré.

Il est peut-être fier de sa performance, mais Panghal a déclaré qu’il y avait des failles dans l’armure qu’il avait imaginées et qu’il corrigerait avant les Jeux olympiques.

« Je me suis amélioré mais mes troisièmes tours peuvent être meilleurs. Je ne pense pas que je décroche suffisamment de coups de poing au troisième tour. Je me suis suffisamment amélioré pour m’assurer que mes premiers tours commencent tôt, j’avais l’habitude de me retenir plus tôt », a-t-il expliqué. .

Considéré comme l’un des meilleurs paris de l’Inde pour une médaille aux Jeux olympiques de Tokyo, la performance de Panghal aux championnats d’Asie était assez convaincante. Si son rythme était accrocheur dans les quarts, la victoire en demi-finale était une classe de maître en boxe à bout portant efficace. Une nouvelle capacité à marquer grâce à des coups au corps tout en étant tenu en corps à corps était un autre ajout à ses compétences.

« C’était la première fois que j’essayais ça (coups de poing pendant les corps à corps) », a déclaré Panghal.

« C’est quelque chose que mon entraîneur personnel Anil Dhanker ji m’a appris. Il m’a dit que les corps à corps ne devraient pas consister à s’arrêter, que je devais continuer à frapper. J’avais travaillé là-dessus », a-t-il ajouté.

Dhanker n’était pas là en personne à Dubaï pour guider Panghal lors de l’événement et le petit boxeur a dit qu’il avait raté sa présence, mais que se passe-t-il si son entraîneur de formation manque également le vol de Tokyo ? Cela aura-t-il une incidence sur l’évolution de sa performance aux Jeux ?

« Je vais jouer, je ferai de mon mieux mais l’avoir avec moi m’aidera certainement. C’est mon point de vue. S’il ne peut pas être là, je serai en contact avec lui par téléphone et il me guidera toujours », a-t-il déclaré. mentionné.

En plus de la pression de la performance, les athlètes qui se préparent pour les Jeux olympiques cette année sont également confrontés à l’anxiété de la pandémie de COVID-19. Panghal a déclaré qu’il avait aussi ses inquiétudes, mais qu’elles ne gêneraient pas ce qu’il fait à l’intérieur du ring.

« Pratiquez-vous pour perturber hua hi hai (Notre pratique a été perturbée). Une autre crainte à laquelle nous sommes confrontés est que si nous sommes positifs et mis en quarantaine, nous manquerions un temps d’entraînement crucial. Nous ne pouvons pas nous le permettre maintenant.

« Et au cas où l’un de nos partenaires d’entraînement serait positif, nous serons également perdus. Alors oui, cela me préoccupe parfois », a-t-il expliqué.

« Quand nous étions allés en Espagne pour un tournoi plus tôt cette année, je sentais que je n’étais pas du tout préparé », a-t-il déclaré.

Promu

Panghal avait perdu en quarts de ce tournoi en mars. Mais aux Jeux olympiques, il promet d’être à son meilleur.

« Pehla Olympics bhi hai, saath mein COVID bhi hai (Mes premiers Jeux olympiques et ce COVID est aussi là), voyons ce qui se passe mais j’ai l’intention de le rendre spécial », a-t-il signé en souriant largement.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest