« C’est une histoire d’amour »: Novak Djokovic sur sa relation avec l’Open d’Australie


Novak Djokovic a comparé sa relation avec l’Open d’Australie à « une histoire d’amour » dimanche, admettant qu’il est toujours nerveux de marcher sur le court malgré ses années au sommet. Le joueur de 33 ans ouvre sa campagne pour un neuvième titre sans précédent à Melbourne Park et une 18e couronne du Grand Chelem, lundi contre le Français Jeremy Chardy, et il se sent déjà nerveux.

« Chaque match, chaque match. Chaque match », at-il dit lorsqu’on lui a demandé qu’il était encore nerveux malgré son 17e Open d’Australie.

«Je ne veux pas parler au nom des autres athlètes, mais j’ai juste l’impression qu’il est presque impossible d’éliminer ce genre de pression, d’anticipation, les nerfs qui entrent dans n’importe quel match vraiment pour un athlète.

« C’est juste que j’ai réussi au fil des ans à m’entraîner », a-t-il ajouté.

« Je pense qu’avec l’expérience et avec le dévouement que j’avais en dehors du court à la préparation mentale, cela m’a aidé à mieux réagir à ce genre d’émotions.

« Mais c’est toujours là. Je ne pense pas que ça va jamais disparaître. Je veux dire, surtout quand l’occasion est grande, quand tu joues pour les plus grands trophées. »

Djokovic a remporté son 17e Grand Chelem lors de la finale passionnante de l’année dernière à Melbourne, quand il est revenu de 2-1 pour battre l’Autrichien Dominic Thiem en cinq sets.

– ‘Grande sensation’ –

C’était son seul succès majeur l’année dernière alors qu’il semble se rapprocher de Roger Federer et Rafael Nadal, qui en ont tous les deux 20 chacun.

Le Serbe a déclaré qu’il espérait être de retour sur Rod Laver Arena l’inspirer à un autre titre.

« Eh bien, c’est une histoire d’amour », a-t-il déclaré à propos de l’Open d’Australie et de son court central.

«Je me sens plus à l’aise sur le terrain chaque année que je reviens.

« Je veux dire, plus vous gagnez, évidemment plus vous avez confiance en vous et plus vous vous sentez agréable sur le terrain. Cela semble juste », at-il ajouté.

«Lorsque je suis entré sur le terrain cette année pour la première fois lors de la séance d’essais, j’ai revécu certains des souvenirs de l’année dernière, ainsi que les autres années où j’ai remporté le tournoi.

«Cela me donne juste une grande sensation, une grande sensation, de la confiance.

« Espérons que cette année sera une autre réussite. »

Chardy est son premier obstacle lors de la séance de lundi soir sur Rod Laver Arena, ce qui ne devrait pas trop poser de problème. Ils se sont rencontrés 13 fois et le Serbe les a tous gagnés.

Malgré cela, Djokovic ne prend pas son adversaire à la légère.

« Je ne l’ai pas joué depuis un moment maintenant. C’est un joueur très expérimenté. Il est en tournée depuis de nombreuses années. Il a un gros service et un grand coup droit », a-t-il déclaré.

Promu

« Mais de toute évidence jouer l’ATP Cup et avoir quatre matches, deux simples, deux doubles, sur Rod Laver Arena aide à bien se préparer pour l’Open d’Australie, je pense.

« C’est donc évidemment positif d’avoir déjà pas mal de temps de match sur le terrain où je commencerai mon Open d’Australie 2021 demain soir. »

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest